Avertir le modérateur

28/09/2010

Et, sinon, depuis le 23 ...

 

 

EncoreEtEncore.jpg

 

 

Un lapsus peut en cacher un autre

Il est plutôt fascinant de voir à quel point l'on peut s'intéresser aux lapsus, assez peu révélateurs, finalement, sortant de certaines bouches, ignorant totalement, dans le quasi-même temps, ceux -pas si inconscients que ça- qu'on tente de faire pénétrer, assez violemment, dans notre intimité cérébrale.

Ainsi, lorsque la majorité au Pouvoir mais plus pour longtemps parce que faudrait arrêter de déconner deux secondes quand même déclare (comme un seul homme) "percevoir une DECELERATION" de la mobilisation citoyenne contre Eux, qui veulent nous voir crever au travail, Nous, le Peuple au mouroir devrions entendre (comme des millions que nous sommes) que cette bande-d'escrocs-des-chiffres-et-des-mots ne peut avouer "craindre une RADICALISATION" d'icelle.

Fascinant mélange des sonorités, des sens, des chiffres, certes.

Mais le ton ne trompe plus, lui.

Et on dirait bien celui de la peur panique qui fait dire n'importe quoi, n'importe comment difficilement masquée, tout de même.

 

 

26/09/2010

Faut pas rester là, monsieur

 

Ainsi, donc, comme le répétait benoîtement disait Benjamin Lancar, pourfendeur en ligne de gauchiss' blogueurs (et inversement), LeTernet est bel et bien l'antre du Mal (marxiss').

Ainsi, donc, de dangereux représentants de la Gauchosphère osent-ils écrire tout Net ce que des millions de français derrière leur clavier commencent à rêver trop tout bas pour le moment, mais quand même, ça se précise:

 

NICOLAS SARKOZY NE SERA PAS REELU EN 2012!


Lesdits blogueurs cherchent, d'ailleurs, à étayer leur pitoyable tentative de manipulation de l'opinion en ligne, par le biais d'une chaîne virtuelle les unissant, laquelle vise à avancer 5 bonnes raisons au fait que N.Sarkozy n'obtienne pas de second mandat (et même dans ses cauchemars les plus opprimants, lorsque les plus immondes démons révolutionnaires viennent lui chuinter "L'Internationale" à l'oreille (qu'il a fine) , Benjamin n' a JAMAIS eu à affronter pareilles forfanteries (qu'il a en sainte horreur)).

"Affreux, Sale, Bête et Méchant"; convié par la céleste Céleste à se joindre au sabbat purificateur; va donc te révéler, ami lecteur, cinq incantations à répéter chaque matin, même en te rasant. Et à ton collègue de bureau, même en bossant, après qu'il t'ait demandé, la peur dans les yeux:

 

"Pourquoi donc, qu'en 2012, ce serait pas encore l' Nicolas l'président de la République?"

 

1. Un président de la République doit rester DIGNE (surtout en plein bordel ambiant)!

Qui voudrait (à nouveau) d'un président qui, non content d'être incapable de prendre une quelconque hauteur (le type est quand même AU SOMMET DE L'ETAT...), se comporte régulièrement comme la dangereuse racaille qu'il prétend combattre (surtout aux plus bas des sondages)?

Qui voudrait (à nouveau) d'un président pyromane, qui déclarait il y a peu, avec une arrogance même plus dissimulée :"Désormais, quand il y une grève en France, plus personne ne s'en aperçoit!", alors que le climat social est à la tempête, et que le vent, pour X raisons, n'est pas prêt de s'arrêter de souffler?

Qui voudrait (à nouveau) d'un président dont l'indignité est telle qu'elle se voit, comme une légion d'Honneur pendouillante au blazer d'un gentil donateur de l'UMP, depuis l'Etranger même?

2. Un président de la République doit tenter de RASSEMBLER (surtout en plein bordel ambiant)!

Qui voudrait (à nouveau) d'un président qui, malgré un discours d'investiture quasi-lutherkingnien (à partir de 04:06, ICI!), mène une politique lepéniste, afin de masquer son incapacité à faire face aux réels problèmes?

Qui voudrait (à nouveau) d'un président qui, plutôt que d'apaiser les tensions communautaires qu'il déclare déplorer, souffle sur les braises d'un feu qui couve partout, en ces temps où payer le loyer devient difficile (et ce, quelle que soit l'origine ethnique du locataire)?

3. Un président de la République doit impérativement défendre l'INTERET COMMUN (surtout en plein bordel ambiant)!

Qui voudrait (à nouveau) d'un président qui, non content de s'afficher ami intime des puissances du pognon, met en pratique la pire politique de favoritisme envers les classes sociales ultra-favorisées?

Qui voudrait (à nouveau) d'un président qui, aveuglément, continue de mener cette politique malgré l'évidence d'un conflit social imminent et extrêmement dur, si un minimum (!) d'égalités n'est pas rétablie prestement?

4. Un président de la République doit savoir ECOUTER (surtout en plein bordel ambiant)!

Qui voudrait (à nouveau) d'un président qui, non content de chercher à museler toute opposition, continue de faire la sourde oreille alors que celle-ci parvient malgré tout à se faire (un tant soit beaucoup trop peu) entendre?

Qui voudrait (à nouveau) d'un président qui, malgré les nombreuses voix qui s'élèvent contre l'action de son gouvernement, persiste et s'entête dans les plus honteux et abjects égarements électoralistes?

5. LA FIN DU MONDE EST PROCHE, SI ON NE LE(S) VIRE PAS MAINTENANT!

Indigne d'une aussi haute fonction, en France et hors de ses frontières, divisant pour mieux (péniblement) continuer de régner, rendu sourd par la multitude de voix qu'il aura soulevé contre Lui, et soucieux de continuer à satisfaire sézamilérich, N. Sarkozy, fin 2011, n'entendra pas s'approcher, menaçante tant que décidée, la Justice Populaire.

Menée par Xavier Bertrand et François Copé, une fronde interne, finira par avoir raison des derniers soutiens dont il disposait au sein de la majorité. Frederic Lefebvre en profitera pour le faire emprisonner, quelques semaines plus tard, pour haute trahison, alors que les citoyens français, chauffés à blanc par l'idée de travailler jusqu'à ce que mort s'en suive, prennent l'Elysée d'assaut, après un mouvement de révoltes né le 23 Septembre 2010, et qui a très largment dépassé le simple enjeu des retraites, aux fils du temps et de la colère.

Puis Frederic Lefebvre se proclamera "Roi de la République", point d'élections, le chaos s'abattra sur la France, comme une mèche de cheveux trop fournie pour que tes oreilles ne la retiennent plus longtemps, et que tu aurais pris, brutalement, dans l'oeil.

François Fillon, chargé de veiller sur N. Sarkozy et son cachot, ne tiendra pas compte de l'avertissement de N. Morano, qui lui avait pourtant bien dit: "Surtout, surtout, tu ne le nourris JAMAIS après minuit! JAMAIS!".

L'Afghanistan sera alors mystérieusement envahi par une horde de Gremlins rageurs, porteurs de l'étendard français.

Conflit mondial.

Puis nucléaire.

Puis fin du Monde.

 

...

 

Il apparaît donc évident que, quoi qu'il arrive, Nicolas Sarkozy ne sera pas réélu en 2012.

Pour des raisons aussi élémentaires (et donc, à la portée du premier ex-sarkozyste venu) que celles exposées dans les quatre premiers points de ce billet, qui; si elles ne sautent pas aux yeux de tous, une bonne fois pour toutes fissa, et que rien n'est fait pour karchériser la politique  française un bon coup; nous conduiront inexorablement aux situations extrêmes (à un ou deux détails près) développées dans le point 5.

Personne ne voudrait de F. Lefebvre en "Roi de la République"?

On est d'accord.

 

 

 

 

 

 

(Et puisqu'il s'agit d'une chaîne, je tends mon bout de maillon (en toutes amitiés bloguesques) à Tgb, Superno et Le Yéti, qui auront sans doute de brillants arguments permettant de savoir si oui, ou MERDEEEEEEEEEEEEEEEUUUUUU!, Sarkozy sera réélu en 2012).

 

 

 

 

23/09/2010

Explicit Lyrics inside

 

Tention.jpg

En premier lieu, ami lecteur, prends un truc qui détend.

Si, si.

Qui assouplit velu, voire.

Qui assomme, carrément, mettons.

Allez:

Un bol de Lexomil, trois ou quatre litres de whiskys secs, une douzaine de clopes mal roulées mais qui font rire, ou tout ce qui pourrait seoir à l'impérative nécessité que TU TE DE-TEN-DES, avant que de subir pareils vicieux pinçages, si profonds farfouillages, aussi horripilants étirages de nerfs que ceux auxquels tu vas être soumis présentement.

 

...

 

Prêt?

'Tention, c'est du TRES TRES lourd (de chez balourd):

 

 

Oui.

 

...

 

On t'avait prévenu, hein.

 

...

 

Donc...

Pour résumer...(Ne serait-ce qu'au cas où certains, s'étant TROP détendus au préalable, aient pensé que ce que l'on peut ouïr à 02:11 dans la vidéo ci-au-dessus, ne soit dû à un effet hallucinogène, produit par les substances utilisées à cet effet):

Le type (apparemment sous calmants lui-de-même) te dit QUE:

Signer la pétition "Soutenez la poursuite du démantèlement des camps illégaux (de salauds d' pauv' à peine nationalement identifiab'  et même pas capab' de s'payer un emplacement aux flots bleus, 'lors qu'y tractent des caravanes à 500 000 et à l'aide de voitures de luxe, comment qu'si c'est pas scandaleux ça madame, bah on sait pas où qu'ca va aller à c'train là, que même la crise internationale, le chômage de masse, les boulots de merde payés avec de la merde, l'exploitation des salariés des pays où qu'on est payés avec de la merde plus merdique encore, les gamins obligés de bosser et/ou de faire la guerre, les soins et l'éducation inaccessibles, la planète qui crève, QUE TOUT CA, C'EST D'LEUR'FAUTE ET QU'Y SUFFIT JUSTE DE LES EXPULSER)", c'est en fait (prépare toi à chialer tellement que ça en est trop gerbant beau de pureté):

"Cette pétition, elle a évidemment pour objet de soutenir le gouvernement dans son action, mais elle a aussi pour objet, de montrer à tous ceux qui donnent des leçons aujourd'hui, que la France du coeur, la France généreuse, c'est la majorité présidentielle qui l'incarne"

 

...

 

Ce qui, conviens-en, n'est HUMAINEMENT pas audible, 'core moins que supportable, A JEUN.

Le dernier citoyen (normalement constitué) ayant essayé de supporter une telle dose de novlangue, d'ailleurs, est mort de saignements de nez nicaraguesques.

Après avoir chercher pendant cinquante six jours (et autant de nuits, sans pouvoir fermer l'oeil, de surcroît-donc) LE RAPPORT entre la désignation, la persécution et l'expulsion de populations-boucs-émissaires et une action "généreuse", dans laquelle le "coeur" interviendrait.

Alors qu'il y a, en ce moment même, des messages et des pétitions beaucoup, BEAUCOUP plus clairs:

 

 

syndicojones.jpg

 

Et qui, en matière de saignements de nez, ne présentent aucun risque.

Pas pour le tien, quoi qu'il en soit...

 

19/09/2010

Dangereuses liaisons

A l'instar des voix italiennes qui se sont élevé afin d'enjoindre S. Berlusconi (seul réel soutien à N. Sarkozy, désormais) à consulter un médecin, chez "Affreux, Sale, Bête et Méchant", nous nous avouons particulièrement inquiets de l'état de santé du Cavaliere.

 

Ainsi peut-on voir, sur les images ci-dessus, le calvaire d'un homme (?) qui semble souffrir (atrocement) de ce qui paraît être une forme particulièrement douloureuse d'arthrite, s'attaquant principalement aux articulations du coude des vieilles raclures fascistes.

C'est à peine si le pauvre vieux facho parvient encore à tendre le bras, totalement.

Alors qu'il en crève d'envie, visiblement.

 

 

15/09/2010

Socialist party is back!?

Interro surprise:

Qu'y a-t-il de plus incongru dans le document suivant?:

 

.Quand Royal découpe la presse ...
envoyé par franceinter. - L'actualité du moment en vidéo.


a. Qu'un membre du parti (dit) socialiste rompe le silence omertesque de la langue de bois, habituellement pratiquée par ses représentants, face aux camérazémicros?

b. La réaction, hors de propos, du journaliste, qui lui ne parvient toujours pas à se défaire de ses vieux réflexes de salarié asservi par au service de J.L Hees (et ses potes)?

Vous vous appuierez sur le (brillant) billet suivant, afin d'étayer votre propos.

Vous avez quatre heures.


14/09/2010

La paaaartie va commenceeeeer...

Communiqué des 25 organisations du collectif: "LA RETRAITE, UNE AFFAIRE DE JEUNES!":

"Le collectif « la retraite, une affaire de jeunes » se félicite de la réussite incontestable de la journée de grèves et manifestations du 7 septembre qui a réuni près de 3 millions de manifestant.e.s.

Les jeunes ont pris toute leur part dans cette mobilisation en manifestant dans les cortèges des collectifs jeunes, de leurs associations et de leurs syndicats.

Conscients des effets néfastes de la réforme des retraites sur leur avenir, les jeunes sont décidés à se battre pour une retraite à taux plein à 60 ans. Nous refusons de devoir choisir entre faire des études longues et cotiser suffisamment pour espérer avoir une retraite digne de ce nom. Face à la dégradation des conditions de vie et d'études, et alors que la précarité ne cesse de progresser, nous refusons de voir notre avenir encore obscurci par la perspective d'une retraite mise à mal. Nous défendons un système solidaire dont les besoins doivent être financés par une autre répartition des richesses.

Pour obtenir le retrait du projet de loi, le collectif « la retraite, une affaire de jeunes » affirme la nécessité de transformer l'essai du 7 septembre. Les 25 organisations qui le composent appellent à la tenue de réunions d'information puis d'assemblées générales dans les universités, dans les lycées, sur les lieux de travail dès la seconde quinzaine de septembre.

Elles appellent à l'organisation d'actions offensives le 15 septembre, jour de vote du projet de loi à l'Assemblée.

 

A Paris, elles appellent à rejoindre le rassemblement à 12H30 place de la Concorde.

 

Elles se joindront également aux manifestations du 23 septembre et appellent les jeunes à y participer massivement.

Le vendredi 1er octobre, aura lieu un grand meeting à la Bourse du Travail de Paris en présence de représentants du collectif jeune et des syndicats CGT, FSU, Solidaires.

Enfin, les 25 organisations du collectif appellent à construire localement et dans l'unité des suites à la journée du 23 septembre le plus rapidement possible."

 

 

 

 

"Affreux, Sale, Bête et Méchant" (mais toujours à l'affût) s'est procuré un document exceptionnel, et te le livre derechef, ne doutant point que tu t'esbaudiras à sa vue, comme il se doit. Une délégation de Jeunes Populaires (mais pas tant que ça), emmenée par Benjamin Lancar en personne (et fort chevelu), a vu avorter la tentative de dialogue amorcée avec l'un des jeunes représentants du collectif en question, qui s'apprêtait à regagner son studio (pourri) à l'aide de son véhicule personnel (pourri aussi).

La suite du document est malheureusement inexploitable, les images étant extrêmement confuses.

La bande son en revanche laisse entendre le jeune (mais pas tant que ça) leader des Jeunes (mais pas si) Populaires hurlant: "Courez, courez, ils sont des millions!", puis, quelques secondes plus tard, entre deux sanglots et reniflements, "Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné?", paroles entrecoupées par ce qui semble être le bruit de coups de marteaux, s'abattant sur une surface en croix bois.

Mais la faible qualité sonore de l'enregistrement nous laisse à penser qu'on a dû rêver.

Sans doute.

 

13/09/2010

Sur leur tête que c'est trop pas eux!

LaHaine.jpg
Déclaration de F. Lefebvre, porte flingue fardeau lourde croix parole de l'UMP:
Franchement1.jpg

 

Franchement3.jpg

CoupleDeFranchement.jpg
Non. Je ne crois pas. Et je vais vous dire, même, j'en suis sûr. Et je vais vous expliquer POURQUOI!

Franchement1er.jpg


Et là, mâ'ame Michu, Robert, et les autres, vous vous fourrez le doigt dans l'oeil de la République, jusqu'aux menottes.

En plus, soupconner à partir du physique, uniquement, en dehors de toute accumulation suspecte tant que foisonnante de soupçons, c'est pas joli-joli, je vais vous dire.

En tous cas, c'est pas des choses qu'on se permettrait de faire, Nous, à l'UMP."

 

11/09/2010

Hors des sentiers battus d'avance

 

C'est rassurant les sentiers battus, rebattus et contre-battus.

 

On en connaît le moindre détour qui ne détourne plus.

On en connaît le moindre recoin, dont les ombres, jadis, semblaient encore cacher quelques mystères, mais qui, désormais, ne mystérise plus.

On en connaît la moindre veule saillerie du moindre fourbe caillou qui n'inquiète plus, même si, pas loin d'être  totalement à poils, nous l'arpentons à présent pieds-nus.

Pas de risques de trébucher. Pas de danger de se perdre...

Pas de danger de se perdre, puisqu'ils sont entièrement balisés, par les soins mêmes de ceusses qui aiment à nous y cantonner.

 

C'est bien pratique les sentiers battus.

 

On s'y sent guidé.

On en connaît à l'avance l'itinéraire.

Pas de danger de dévier de la destination finale.

Pas de risque d'y croiser le Grand Loup Chanmé.

Même si c'est Lui, le Grand Loup Chanmé, qui a décidé du flèchage, ricanant en bordure (et tout en grandes dents qui tranchent, NET, dans la chair de nos droits) à l'idée du festin qu'il fera une fois le chaperon (même plus) rouge arrivé chez Mère-Grand.

Il ricane d'autant plus que Mère-Grand est au taf, désormais.

Et que nul besoin pour lui, si nous le laissons faire, de s'embarasser du gore homicide de Mamie (qui ne présente, par ailleurs, pas grand' intérêt, puisqu'il s'agit d'une "gueuse prolote" et non d'une "juteuse Bettencourt") puisqu'il suffira de la laisser crever à son poste de travail, maintenant qu'elle bosse jusqu'à plus d'âge.

Oui, le Grand Loup Chanmé est un Fieffé Fils de Pute.

Et il en existe de toutes sortes de ces chemins battus, bornés par cet écoeurant margoulin velu (z)et dentu.

Ceux de la propagande, par exemple. Sur lesquels on débouche après avoir suivi la route de l'arithmétique faussée parce que partisanne, partant du lieu-dit de "La statistikoservicedubouragedekrane".

Alors qu'il suffirait d'en sortir un peu, beaucoup, passionnément, hors de cette folie, de ces chemins tous tracés, bordés d'injustice et de répression.

Alors qu'il existe des itinéraires bis.

Parallèles.

Perpendiculaires même.

Ou MIEUX: qui permettent de revenir sur ces pas, AU POINT DE DEPART DU PERIPLE.

A L'ENDROIT MEME OU NOUS N'ETIONS POINT ENCORE EGARES.


Incultures 5 Travailler MOINS pour gagner plus... 1sur2
envoyé par Axe-R-Mo. - Regardez les dernières vidéos d'actu.


Incultures 5 Travailler MOINS pour gagner plus...2sur2
envoyé par Axe-R-Mo. - L'actualité du moment en vidéo.

(Et l'on pourra d'ailleurs faire un bout de parcours un peu plus long, en compagnie de Bernard Friot, en lisant "L'enjeu des retraites", de l'auteur en question, dont sont issues nombre des vérités rétablies ici, de manière certes humoristique, bien qu'avant tout efficace).

A l'endroit même d'où l'on peut jouir d'une vision plus large, qui permette de VRAIMENT choisir la direction dans laquelle NOUS souhaitons aller.

A l'endroit même où RASSEMBLER nos forces, rognées par l'usure du chemin parcouru, sur lequel on nous a jusqu'ici fortuitement baladés.

A l'endroit même où se RASSEMBLER, en nombre, afin de contraindre ces piètres guides (auto-proclamés) à suivre NOTRE  route, et non la leur, de gentils organisateurs (alors même que l'heure n'est plus au dialogue, même soi-disant "social", justement).

Afin que de s'apprêter à entamer, ENSEMBLE, le long périple qui nous attend, quand bien même certains voudraient aller plutôt dans cette "direction-ci" et d'autres plutôt dans cette "direction-là" pour y arriver...

Puisque, visiblement, dans le fond, CHACUN EST D'ACCORD SUR LE BUT A ATTEINDRE.

Puisque, visiblement, dans le fond, CHACUN EST ANIME DE LA MEME JUSTE COLERE.

Et qu'il sera très difficile; pour les quelques traîtres imbéciles à contre-courant (qui ont, au passage, la chance que le temps imparti au périple en question ne permette pas de les pendre); de faire barrage au flot de la Volonté du peuple uni, dans cette marche pour ses droits les plus fondamentaux.

Et qu'il serait vraiment idiot, de la part des imbéciles sus-cités, de NOUS contraindre à allumer un GRAND INCENDIE RAVAGEUR afin que de dégager le terrain, puisque, QUOI QU'IL ADVIENNE, NOUS avons choisi NOTRE chemin .

Et arriverons au bout.


10/09/2010

On te file les CLEFS!

 

 

 

LA REPUBLIQUE EST EN DANGER!

APPEL A LA MOBILISATION!

 

Nous, citoyens, avons décidé de nous rassembler dans un mouvement dynamique et ouvert à tous afin de déclarer que la société qui nous est proposée aujourd’hui sous l’hyperprésidence de Nicolas Sarkozy ne nous convient pas. Profondément injuste et individualiste, elle favorise des comportements de soumission et d’adhésion autour du repli sur soi et de la peur de l’autre. La Liberté, l’Egalité et la Fraternité sont de plus en plus bafouées en France. Or, porter atteinte à ces valeurs, constitue un péril pour notre République.

La liberté est menacée!


Qu’en est-il des promesses de circuler librement en Europe ?

L’Europe des peuples n’a jamais existé, seule la libre circulation des biens et des capitaux fonctionne. Aujourd’hui un pas est franchi avec une politique de l’immigration qui chasse de son territoire non seulement des individus mais des communautés entières.

Qu’en est-il de la liberté de la presse ?

Nous assistons en France à l’instauration d’une pensée unique véhiculée par les medias, au contrôle de l’information par le gouvernement qui nomme lui-même ses directeurs et n’hésite pas à faire renvoyer les journalistes critiques du pouvoir.

La formation de citoyens éclairés et libres de leur pensée est-elle favorisée ?

L’école au fil des réformes tend à devenir dépendante des choix et idéologies politiques. Elle doit former au contraire des citoyens et non des consommateurs, clients ou télespectateurs.

La culture et les sports font de plus en plus les frais de politiques d’austérité et d’objectifs de rentabilité. La réforme des collectivités à venir va rétrécir encore le financement des projets conçus par les associations.


L’égalité est menacée!

 

L’égalité des citoyens va-t-elle encore de soi en France ?

L’Etat aujourd’hui tente de conforter et de banaliser l’intolérance et le racisme.

Le débat sur l’Identité nationale a été une volonté de définir les français et d’instaurer une hiérarchie entre eux . La déchéance de la nationalité est une façon de confirmer qu’il existe de bons et mauvais français, ceux d’origine étrangère et les autres. La question de l’égalité sociale est aussi fortement liée au débat sur la sécurité . Ne laissons plus personne se marginaliser et instaurons une politique ambitieuse de formation et d’emploi pour tous.

L’égalité entre les territoires est-elle un souci de notre gouvernement ?

Supprimer des services publics, ou les rendre indigents à force de les appauvrir servent une même finalité : renoncer au maillage des territoires de services de qualité et de proximité au nom de la rentabilité. C’est accroître les inégalités entre les territoires. La réforme des collectivités locales qui prévoit de créer de vastes métropoles renforcera ce processus et éloignera les citoyens des organes de décision du fait de la disparition des départements et des communes.

La répartition des richesses se fait-elle correctement ?

La crise financière est un prétexte pour faire payer encore plus salariés et contribuables. Il n’y a pas de fatalité : il faut revoir le partage des richesses produites. On ne peut pas laisser les profits s’accroître indéfiniment sans que notre peuple n’en soit bénéficiaire. Privilégions le progrès humain au lieu de l’enrichissement des grandes sociétés. Pourquoi cotiser plus longtemps pour les retraites alors qu’il n’y a plus de crise de la natalité, alors que les richesses produites retrouvent leur niveau d’avant la crise ?

 

La fraternité est menacée!


Notre système de santé est-il toujours aussi enviable ?

A travers les déremboursements et la dégradation de la prise en charge des maladies et des soins hospitaliers, nous nous dirigeons vers un système de santé où les malades et ceux qui souffrent devront payer davantage encore pour se soigner. C’est un abandon de l’esprit solidaire et mutualiste de nos systèmes sociaux.

La France respecte-t-elle les droits fondamentaux de l’être humain ?

Nous avons le devoir de dénoncer l’existence même et les pratiques de cet odieux « Ministère de l’Immigration et de l’Identité Nationale » qui sont condamnées par la presse étrangère et par l’ONU elles-mêmes car elles sont une atteinte à la dignité de l’homme : pour faire du chiffre et respecter des quotas , on organise des rafles devant les écoles, on sépare les membres d’une même famille, on renvoie de force des familles entières dans des pays en guerre, on se glorifie de détruire des camps occupés par des centaines de « gens du voyage »!

La solidarité est-elle devenue un gros mot ?

Une société civilisée doit protéger les plus faibles : notre pays doit donner un statut aux travailleurs sans-papier pour qu’ils ne soient pas soumis à l’exploitation et à la misère, de la même façon qu’elle doit avoir une attention particulière envers ses travailleurs pauvres.

Les rapports entre les groupes et les individus ne peuvent être fondés sur la démagogie, la barbarie, la violence, le chauvinisme et l’étroitesse inculte. Disons-le haut et fort, résistons ensemble et, quelle que soit la diversité de nos approches politiques, soyons très nombreux à dénoncer et à construire l’indispensable riposte !

 

Le comité des Citoyens pour la Liberté, l'Egalité, la Fraternité et la Solidarité

 

REUNION PUBLIQUE LE MARDI 14 SEPTEMBRE A 18H30 au Café

« Chez Freddy » à LEDIGNAN (30350)

Contact : lesclefsdelarepublique@hotmail.fr

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu