Avertir le modérateur

31/10/2010

Quoi que la Bête fasse et quoi qu'elle couine

 

 

Ainsi, donc, le mouvement "s'essoufflerait" comme aime à le répéter la presse aux ordres, psalmodiant la litanie en question, à l'unisson de la voix de ses maîtres, dans la même désespéréezépathéthik tentative d'en convaincre l'opinion publique.

On pourrait penser que les médias, à force que de singer la  pseudo-dialectique du Pouvoir, qui se tient définitivement tant que peureusement à l'écart de la Rue, souffrent désormais des mêmes difficultés à comprendre la Réalité de cette dernière, auto-hypnotisés par ses propres laïus propagandofoireux.

Car se méprendre à ce point sur ce qui a lieu, en ce moment même, dénote d'une bien faible capacité à prendre le pouls de la situation, encore moins que d'une totale incompétence à percevoir la révolte qui souffle désormais sur l'ensemble du Pays.

Mais il s'agit sans doute bien moins d'une incapacité comme celle évoquée ici, que d'une dernière tentative de se persuader que le Peuple qui les talonne est, ENFIN, (Mon Dieu, ENFIN!), sur le point d'abandonner sa course obstinée.

Pouvoir, médias et Forces de répression fuient désormais côte à côte, hideux monstre à trois têtes, la bave rageuse des uns mêlée à celles des autres, à l'instar de leurs communs intérêts, intimement enchevêtrés, depuis si longtemps, désormais.

Une course folle de "Pue-la-peur", talonnée par la horde des "Pue-la-sueur", qui, enfin, cherchent à planter, profond, son piquant désespoir dans la carotide d'un système, dont les arrogants hochements de menton ont par trop exposé une gorge particulièrement tentante.

Ainsi la presse tente-t-elle inlassablement d'échapper à la Réalité qui la rattrappe, implacablement, par le biais des informations circulant sur le réseau.

Le site du 7Septembre2010, ainsi qu'une pléthore de sites locaux rendent compte des actions citoyennes, tant que quotidiennes qui ont lieu, et continuent ainsi d'obliger les médias du Pouvoir à redoubler de déclarations propagandesques afin que de tenter de masquer la Réalité, brute, celle-là, et qui même fait chouiner Jean-Pierre Pernault.

Le "mouvement", pour reprendre les termes des médias qui marchent au pas, NE S'ESSOUFFLE(RA) PAS.

Calant sa foulée sur celle de sa proie, il a bien senti que le puant gibier en a encore un peu dans le ventre, et que celui-ci, jette ses dernières forces dans la bataille, alors même que le contenu de ses entrailles ne s'échappe de son for intérieur, pitoyablement.



Julianne Charton lycéenne VS Estrosi [ITW] MC 241010
envoyé par peanutsie. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

 

Mais il a bien humé, le "mouvement", que ça empeste la peur à plein nez, également.

Que le Pouvoir est blessé au point de ne plus prendre la peine de masquer ses traces.

Les grandes battues cèdant aux (glorieuses) embuscades, du côté des chasseurs; les assourdissants grondements se muant en couinement apeurés, du côté du monstre:

De toutes parts, la Bête est assaillie.

 

 

 

Les preuves de son inextinguible et destructrice voracité sont désormais flagrantes, ses victimes gisant ça et , à la vue de Tous.

Et la colère ne cesse de monter, nullement masquée par les ridicules jappements d'une Bête désormais plus proche d'un caniche Bettencourdien que d'un effrayant monstre hantant les vastes étendues du Gevaudan.

 

 

PropangandeBestiale.jpg

 

Le feu crépite.

 

23102010162.jpg

 

Le dépeçage est proche.

Quoi que la Bête fasse et quoi qu'elle couine.

 

 

 

 

15/10/2010

France: Radicalisation du mouvement Etatico-patronalo-policier

En France, comme l'avaient prévu nombre d'observateurs, le mouvement en cours se radicalise.
L'envoyé spécial d'"Affreux, Sale, Bête et Méchant", nous a fait parvenir la retranscription intégrale (au péril de sa vie) d'un discours (secret) du chef des insurgés:
CheSarkovara.jpg

 

" Camarades dominants, Camarades patrons, Camarades banquiers, Chers bras armés et cervelles encasquées de la Révolution Ultra-Libérale,

Il est temps désormais, face à la surdité de la Rue, de radicaliser le mouvement.

Nous ne souhaitions évidemment pas en arriver là (ça coûte un bras, ces conneries), mais l'obstination du petit Peuple (de merde) nous y pousse inexorablement.

Son incapacité à comprendre que Nous, représentants et défenseurs de la classe dominante, ne renoncerons à aucun de nos fondamentaux acquis, les mènera à leur perte!

Gardez espoir!

Car comment imaginer, camarades, comment envisager; ne serait-ce qu'un instant; que ce formidable mouvement, initié naguère, ne prenne fin maintenant? Et que nous cessions, brutalement, de profiter du travail du petit peuple (de merde), faisant fructifier chaque centime d'euro que nous lui volons?

Ne pas voler le moindre centime d'euro qui peut l'être est tout simplement I-NEN-VI-SA-GEA-BLEEEEEEE, camarades!

C'est la ligne que nous suivons depuis toujours. Ensemble.

La destruction du système de retraite par répartition, engagée par nos aïeux, doit aller jusqu'au bout.

Le Capital ne renoncera pas!

Nous avions pourtant prévenu.

Le camarade Luc Chatel, ministre de la destruction de l'Ecole Publique, qui permettrait l'ouverture d'un nouveau marché à nos camarades directeurs d'écoles privées, avait pourtant été clair, lors de ses dernières déclarations: "manifester sur la voie publique est dangereux".

Face à l'obstination du petit peuple (de merde), je déclare solennellement, aujourd'hui que déplacer des poubelles sur la voie publique l'est devenu tout autant (bordel)!

Et je demande, également, solennellement, aux camarades CRS de ne plus tolérer que l'on puisse avoir l'apparente hauteur d'esprit de ne point répondre à leurs provocations.

La Lutte doit se radicaliser!

La Rue est sourde zéaveugle!

J'enjoins les camarades patrons, et plus particulièrement ceux des grands groupes, que nous avons toujours soutenu, au travers d'une politique sans cesse favorisant le Capital plutôt que le Travail du petit peuple (de merde), à durcir les intimidations contre les éventuels grévistes.

Je sais pouvoir compter en cela sur vos managers, qui ont opiniâtrement préparé le terrain en ce sens, formatant les esprits, façonnant ceux qui souhaitaient adhérer, et brisant ceux qui ne soutenaient pas la Révolution en marche.

Merci à eux.

J'appelle les camarades banquiers à maintenir la pression sur le petit peuple (de merde), au travers des nombreux outils qui ont été mis à leur disposition: découverts autorisés, agios, interdits bancaires, crédits en veux-tu, en voilà, et toutes ces armes affutées qu'ont pu leur fournir les artisans de la Révolution, afin que chacun des clients-salariés de leurs nobles établissements ne puissent mener quelque mouvement de grève que ce soit.

Camarades, unissons nos forces, Gloire au Capital, la Révolution Ultra-Libérale est sur le point de remporter l'une des batailles les plus importantes de toute son Histoire!

J'appelle, une nouvelle fois, les camarades CRS, à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour que les manifestations à venir s'enveniment. Nos services de propagande travaillent, d'ores et déjà (et d'arrache-pied) afin de faire en sorte que ce soient les manifestants qui soient présentés comme dangereux.

Bien sûr, nous enverrons, de ci, de là, des agitateurs, dans le même but.

Et ce, dès les prochaines manifestations.

A bas le petit peuple (de merde), à bas les travailleurs!

Et vive la Révolution Ultra-Libérale, Vive la Nouvelle France et vive le Capital!"

 

11/10/2010

Collectif Unitaire Gardois, AG mardi 12 Octobre 2010

 

 

Une mobilisation est à construire !

 

COLLECTIF UNITAIRE POUR LE RETRAIT DU PROJET GOUVERNEMENTAL DE DESTRUCTION DES RETRAITES

 

ORGANISONS LA CONVERGENCE

DES LUTTES !

 

Le Collectif Unitaire, pour le retrait et

la grève générale, appelle à un rassemblement,

à l'issue de la manifestation du 12 octobre,

devant la gare de Nîmes (environ 18H).

 

Venez participer à une

ASSEMBLEE GENERALE,

afin d'élaborer des actions, en vue

d'organiser la convergence des luttes.

 

Apportez votre pique-nique !

 

************

Pendant la manif : Distribution de tracts,

devant l'agence "Midi Libre",

en face des Jardins de la Fontaine.

Camarade Connaud, rejoins-nous!

BougeTonBOOl.png

 

Ainsi, donc,  à l'en croire François Fillon, ministre 1er d'un gouvernement déliquescent, qui ment tant qu'il se liquéfie, les français dans la rue plutôt qu'au Monoprix, samedi 2 Octobre dernier, étaient des cons.
A ajouter aux millions de crétins ayant manifesté zégrèvé jusqu'ici, qui n'était pas nécessairement les mêmes, implacables et contre-révolutionnaires crédits zarembourser obligent.

Tout comme seraient de profonds débiles, les 71% de français qui soutiennent la mobilisation actuelle, et qui persistent, LES IDIOTS. ("Dieu que les gueux sont boeufs!" comme aime à le répéter monseigneur Lefebvre Frédéric.)
Des milliers zédémillions de demeurés congénitaux, incapables de dépasser le niveau le plus élémentaire des mathématiques, afin que d'atteindre les sommets des intellectuels raisonnements du financier zéclairé, qui a compris, Lui, que "les lois du marché, c'est le nirvana, mon gars!":
  • De 2007 à 2009, en pleine crise économique, les entreprises du CAC40 ont fait 212 milliards de bénéfices;
  • En 2009, ces mêmes entreprises ont distribué 39 milliards d'euros à leurs actionnaires;
  • Les "niches fiscales" réservées aux 1% les plus riches représentent 3 milliards par an;
  • Les exonérations de charges sociales offertes au patronat représentent 15 milliards par an;
  • Ces 30 dernières années, 10% de la richesse produite, soit 200 milliards, ont été transférés de la rémunération du travail vers les profits, soit huit fois le déficit de la caisse d'assurence vieillesse;
Et qui s'agitent donc, dans un émouvant mais inutile élan de solidarité, dans des mouvements de plus en plus radicaux, persistant bêtement dans leurs erreurs, les ignares, sous prétexte que les financiers zéclairés ne souhaitent qu'à les voir crever au boulot, rapport au fait que "ça rapporte un sacré putain de cash-flow de s'garder ce pognon là pour soi!" ("Dieu que les travailleurs précaires sont amusants!" comme aime à le répéter Parisot Laurence, précarisant amoureusement et atouva.):
Agitation dont de plus en plus d'autres idiots notoires, gauchiss' du clavier, se font l'écho.
Ainsi, donc,  à l'en croire François Fillon, ministre 1er d'un gouvernement qui s'enfonce dans le mensonge avec la même aveugle joie qu'il creuse lui-même sa tombe, jour après jour (de grèves zédemanif), la mobilisation à venir, avec des vrais morceaux de grève générale tant que reconductible dedans, serait LA méga-boulette.
Un mouvement général de la connerie la plus élémentaire, en somme, si l'on en croit l'analyse d'un expert en la matière...
"Affreux, Sale, Bête et Méchant", à qui ladite connerie est à peu près aussi vitale que le Dolleurz$ l'est au trader et l'Euro€ au banquier privé, se devait de s'associer à pareille débile initiative.
Camarade connaud, si comme nous, tu préfères être de ceux qui se trompent, rejoins-nous!

 

 

06/10/2010

Jamais balancer les copains, et toujours la mettre en veilleuse!

Alors comme ça, p'tit, tu voulais d'la Rolex à cinquante piges?

 

 

Tu voulais du costard de chez TopClass, d'la pompe à 10Smics et d'la chevalière rubis/diam au p'tit doigt?

T'as du goût, fils, c'est bien.

C'était un bon début... C'est dommage...

 

 

Parce que t'as du goût, mais pas d'mémoire. C'qu'est ennuyeux dans "L' Milieu", vois-tu?

Parce qu'il a, comme qui dirait, des règles, "Le Milieu".

Qu'il convient de respecter.

C'est bien un truc qui t'faisait bander, naguère, le respect? Ouais?

...

Ben t'as eu l'Honneur un peu mou, sur ce coup-là, p'tit:

"Pendant ses trois semaines de procès, l'ancien trader n'a cessé d'affirmer qu'il avait agi avec le consentement tacite de la Société générale."

Dis-moi, t'as oublié, ou quoi?

LA règle en OR:

 


LES AFFRANCHIS Extrait film robert de niro
envoyé par Gilouillicite. - Les dernières bandes annonces en ligne.

 

Ah, CA! La SECONDE, DE REGLE EN OR, on peut dire que tu l'as appliquée.

 

Fuck you, pay me extrait de Les Affranchis

 

Ouais.

Et copieux, encore.

A tel point qu'ça a fini par se voir.

5 Milliards.

Et qu't'as rien trouvé d'mieux que d'rejeter la faute sur la famille.

Ca s'fait pas. Tu le sais, p'tit.

Le dernier qui l'a un peu trop ouvert, vois-tu, on s'est chargé de lui rappeler que pour claquer du BigResultsBonus à Ibiza, il faut, d'une part, toucher le BigResultsBonus en question, et, d'autre part, être en super forme.

C'est crevant Ibiza, pour un jeune qui démarre.

 

les affranchis
envoyé par etienne89. - Court métrage, documentaire et bande annonce.

 

Note bien, pour les moins jeunes aussi, ça peut être dur, s'ils respectent pas le boss.

C'est normal.

 

Les affranchis
envoyé par misssy. - Court métrage, documentaire et bande annonce.

Alors que, bon, en étant un peu plus malin, on peut, tranquille, s'monter un p'tit buziness, qui, dans l'pire des cas, relève de quoi?

"Mendicité agressive"?

Tiens, regarde Don Strauss-Kahn.

Prends exemple.

4.000 Milliards de $ à taper dans la poche des Etats, pour "L' Milieu".

Et le mec l'annonce!

...

Du grand art, p'tit.

...

Non, sérieux, dans l'fond, j'crois que "Le Milieu de la Finance", c'était pas fait pour ta pomme.

D'toutes façons, tu t'présentes pas en 2012? P'tit.

 

 

03/10/2010

No more trouble?

 

Pour souffler, un peu, après les braillances, pleines de colère d'hier...

Jusqu'aux prochaines.

 

 

"No more trouble" ?

Ouais, c'est ça, ouais...

01/10/2010

Chaque goutte d'eau fera déborder la base

 

Une mobilisation est à construire !

 

COLLECTIF UNITAIRE POUR LE RETRAIT DU PROJET GOUVERNEMENTAL DE DESTRUCTION DES RETRAITES

 

 

Nous sommes très nombreux, syndicalistes (FSU, SUD, CNT, FO, CGT )  et non syndiqué-es, dans le Gard, à considérer que le projet gouvernemental de destruction de nos retraites n’est ni amendable, ni négociable et qu’il doit être retiré : c’est le préalable à l’ouverture de négociations pour la satisfaction de nos revendications. 

Le retrait de ce projet constitue un enjeu fondamental pour nos retraites mais aussi pour mettre un coup d’arrêt à l’offensive généralisée contre nos acquis sociaux et les conquêtes ouvrières : sécu, services publics… 

Le projet de loi sur les retraites est encore une preuve que la lutte des classes existe et que la classe sociale qui n’est pas la nôtre la mène activement. 

Nous sommes également très nombreux à penser que seule la grève générale reconductible permettra de faire céder le gouvernement. 


Dans de nombreux secteurs, nos syndicats et fédérations ont appelé à s’engager dans cette voie : fédérations Fonction Publique CGT - FO – Solidaires, fédérations Cheminots FO – CFTC – CGC – SUD-Rail, SUD Chimie - CGT Chimie raffineries Total…. 

Au lendemain du 23, la grève a été reconduite par les Pompiers du Gard déterminés à se battre jusqu'au retrait du projet, dans certains établissements scolaires aussi la reconduction est à l'ordre du jour, les jeunes s'organisent dans les lycées et universités.

Mais ces mobilisations  sont trop encore trop isolées et il faut les amplifier. 

Nous appelons les syndicalistes et les travailleurs en lutte, à se réunir pour construire dans l’unité les conditions de mise en œuvre de la grève interprofessionnelle et pour multiplier les actions  jusqu’au retrait du projet.

SOYONS TOUS  DANS LA RUE!

SAMEDI 2 OCTOBRE A NIMES:

MANIFESTATION 14h30, Place Saint-Charles.

DEBATTONS DE LA SUITE EN AG à 17h, devant  l' église des Carmes.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu