Avertir le modérateur

14/10/2011

"Ouvrir son esprit" n'est point "Vendre son âme". Faudrait voir à pas tout mélanger. Quand même.

 

Il n'est pas chose aisée, pour un étriqué fasciste de la bien-pensance, de saisir dans son entière entièreté, l'impérieuse nécessité d' "ouvrir son esprit", s'il veut; SERIEUSEMENT; qu'advienne; ENFIN; une PLEINE et REELLE Démocratie.

Celle avec un grand "D" et du poil autour.

Fort heureusement, quelques Hommes, des vrais (avec des poils, aussi, et habitués à l'honorer, la Démocratie, alors que t'avais encore des posters du Che dans ta chambre, petit con) sont là pour guider ces droitdel'hommiste égarés sur les tortueux chemins du gauchisme boboïde.

Dieu sait que, pourtant, la tâche est ingrate. Ô combien, même.

Ainsi en-est il d'Etienne Chouard, à qui l'on attribue, injustement, de sombres desseins fascistes.

Alors qu'il n'est nationaliste, finalement, que par obligation de lutter contre l'ultra-libéralisme (sioniste, 'videmment).

 

NationalComingOut.jpg

 

Position courageuse, et même, allez, HEROIQUE, tant la bien-pensance est répandue de nos jours.  Dieu que ce saint Homme doit souffrir, bâillonné qu'il est, à l'instar de tous ses compagnons de combat...

Un sain(t) point de vue qu'il défend jusque sur sa page Facebook, où les gauchiss', encore totalement pétris de leur pavlovienne méfiance anti-natios, viennent le sommer de s'expliquer sur ce point.

Le fascisme intellectuel de ces gens-là n'a pas de limites, assurément.

Au point que ceux-ci continuent de voir dans l' "ouverture d'esprit" d'Etienne Chouard, qui le pousse; par ABSOLUE NECESSITE dans sa quête de l'immaculé esprit démocratique, tant que par une inébranlable HONNETETE INTELLECTUELLE, inscrite dans une démarche totalement apartisane; à mettre en ligne, sur cette même page Facebook, une vidéo de Nigel Farage, co-président du groupe Europe Libertés Démocratie, au sein du parlement européen.

Formation comptant dans ses rangs, mais ce n'est qu'un point de détail, La Ligue du Nord.

 

FarageEldLigueDuNord.jpg

 

Une exigeante quête de la Vraie Véritable Démocratie qui le pousse, également, à défendre la croisade entreprise par Robert Ménard, autre héraut de la liberté d'expression, laquelle le pousse, lui (avec la nausée, 'videmment, hein) à participer à de répugnantes festivités néo-nazies.

 

 

 

MenardCeHeros.jpg

 

Nul doute que les gauchiss', incorrigiblement étroits dans leurs têtes, verront dans le fait de citer Noam Chomsky, une habile déformation de "l'affaire Faurisson", dans laquelle l'intellectuel américain fût déjà "utilisé" et ses propos déjà "détournés" de leur sens et buts initiaux.

Le fascisme intellectuel de ces gens-là n'a pas de limites, définitivement.

Au point que ceux-ci n'hésiteront pas à voir dans la collaboration d'Etienne Chouard à la rédaction du manifeste de "La Dissidence", une preuve flagrante que son "ouverture d'esprit", inlassablement proclamée, n'est pas que le fruit d'une insatiable curiosité intellectuelle, mais bel et bien celui d'une volonté d'aider activement une organisation politique tentant de remettre le national-socialisme au goût du jour.

 

ChouardCollaborationDissidente.jpg

 

Le gauchiss' est ainsi.

Frileux à l'idée d' "ouvrir son esprit", de peur de perdre son âme, par la même occasion.

Force est de constater qu'il ne l'a pas aussi grande qu'Etienne, doit-on reconnaître cependant. Et qu'il n'est pas donné à tout le monde d'avoir d'aussi fréquents rapports avec l'extrême-droite sans adhérer à ses idées.

Il faut, pour ceci, être doué d'une infinie conscience de l'absolue nécessité de la liberté d'expression, seule garante de la Réelle Démocratie qu'est Vraie.

Quitte à fricoter régulièrement avec ceux qui ont en sainte horreur et l'une, et l'autre, malgré une rhétorique très élaborée, assurant le contraire...

 

 

 

 

Commentaires

Je suis très étonné par votre critique... Est-il possible dans notre pays d'avoir des idées communes avec un parti sans être accusé d'extrémiste ? J'ai regardé beaucoup de vidéo de cet homme qu'est Étienne Chouard, et lu beaucoup sur lui aussi, je n'ai jamais trouvé dans son argumentaire un aspect extrémiste. Bien au contraire, il rapporte tout ce qu'il dit à des références et non à du populisme - qui consiste à affirmer une chose sans en avoir la preuve.

D'autre part, comment justifiez-vous que l’extrême droite française, représentée je pense par le parti français du FN, a une "sainte horreur" de la démocratie ?? Justifiez vos allégations je vous prie...

Écrit par : Romain | 04/12/2011

"Est-il possible dans notre pays d'avoir des idées communes avec un parti sans être accusé d'extrémiste ?"

Oui, évidemment.
Mais il y a une énorme différence entre partager certains constats établis par ces partis, et relayer abondamment les idées de représentants de l'extrême-droite.

Le faire aussi fréquemment finit par donner du crédit aux extrêmistes en question, surtout lorsque l'on est ausi écouté qu'Etienne Chouard. Cela banalise la présence et le discours de ces types là.

Et l'on peut tout à fait partager lesdits constats, les exposer à ses lecteurs, sans pour autant transformer sa page faDebook ou son blog en long catalogue de vidéos et autres textes de propagande des idées "extrêmes-droitistes".

C'est d'autant plus pervers quand on répète doucereusement qu'on procède de la sorte au nom de la "liberté d'expression", de "l'ouverture d'esprit".

Cette position permet de placer immédiatement tout "critiquant" comme un ennemi de ces notions.

Contrairement à ce que raconte ses défenseurs, répétant béatement ce que dit Chouard, je ne cherche pas à le censurer. Qu'on ne cherche donc pas à le faire avec moi, en m'opposant ce type d'argument ("fasciste de la bien-pensance", "censeur"). Je fais comme lui, je dis simplement ce que je pense de "son oeuvre".

Je l'ai déjà dit dans un autre billet, j'ai un relatif respect pour ce qu'il a pu faire en 2005. Même si je trouvais certaines idées quelque peu "simplistes", il a eu le mérite de porter un débat qu'on nous refusait.

Depuis, je crois qu'il s'est égaré. Et c'est fortement préjudiciable aux idées qu'il dit défendre.

"J'ai regardé beaucoup de vidéo de cet homme qu'est Étienne Chouard, et lu beaucoup sur lui aussi, je n'ai jamais trouvé dans son argumentaire un aspect extrémiste."

Vous n'avez pas tort. Cela fait partie de la "perfidie intellectuelle" que je dénonce. Le nationalisme, par exemple, est une notion qu'il défend en la parant d'atours de Gauche. "Pirouette" classique dans les milieux des partis qu'il met en avant à longueur de publication.

"(...)il rapporte tout ce qu'il dit à des références et non à du populisme - qui consiste à affirmer une chose sans en avoir la preuve.
Je ne suis pas d'accord avec votre définition du "populisme" et vous encourage à la revoir.
Je ne crois d'ailleurs pas avoir taxé Chouard de "faire du populisme" mais il est intéressant que vous le mentionniez puisqu'il s'agit bien de cela, AU SENS STRICT du terme.
Mon problème avec lui sont ces "références" qu'il utilise sans cesse, aux partis d'extrême-droite. Il y a, par ailleurs, dans les théories de Chouard, une certaine "affection" pour les théories conspirationnistes, qui font écho chez nombre des partis en question.

"D'autre part, comment justifiez-vous que l’extrême droite française, représentée je pense par le parti français du FN, a une "sainte horreur" de la démocratie ?? "

Si l'extrême-droite française, et particulièrement sous ses nouvelles formes, se cantonnait au FN, cela se saurait. Je me permets de vous encourager à "creuser" un peu plus ce sujet.

Les choses sont bien plus complexes que cela.

Par ailleurs, vous aurez remarqué que le FN se défend d'être un parti d'extrême-droite et crie à qui veut l'entendre que, justement, il est un parti démocrate!

Écrit par : Laffreux | 04/12/2011

"je n'ai jamais trouvé dans son argumentaire un aspect extrémiste."

Ca c'est parce que c'est compliqué de parler un couteau entre les dents.

"Justifiez vos allégations je vous prie..."

Ouvrez un livre d"histoire ?

Écrit par : Jojo | 04/01/2012

Bonjour,

J'aimerais votre avis sur ce point : tout comme on peut y être sois-même amené, le fait que certaines personnes constatent et dénoncent des dérives ou abus du pouvoir en place, nous impose-t-il de facto à partager toutes leurs idées sans discernement ?
De mon point de vue, et jusqu'à ce que l'on me démontre le contraire, les verbes constater et partager n'ont pas la même définition.

Écrit par : Alex | 15/05/2012

Non, le fait de partager certains constats avec certaines personnes, comme vous dîtes, ne nous oblige pas "à partager toutes leurs idées sans discernement", c'est évident.

Et encore moins les "remèdes" qu'ils entendent appliquer pour remédier aux dérives en question.

Si le FN dit qu'il pleut, je conviendrais qu'il pleut.
Par contre, je ne serais jamais d'accord avec eux pour dire que c'est la faute des étrangers!

Je vous confirme que les verbes "constater et partager n'ont pas la même définition", donc.

On peut tout à fait poser les mêmes constats que certains dressés par l'Extrême-Droite, mais on n'est absolument pas obligé de la citer dans le texte, et de relayer sans cesse vidéos et textes renvoyant, par le biais de liens, à des sites plus puants les uns que les autres.

L'accumulation et la fréquence deviennent "étranges", à force.

J'ai moi aussi une question à vous poser:

Lorsqu'Etienne Chouard donne une conférence à la COBEMA, s'exprime au micro des radios "Ici et Maintenant" ou "Radio Courtoisie", ou bien se rend à une autre conférence véhiculé par des membres de "La Dissidence Française", comment fait-il, en tant que "démocrate fervent", pour ne pas avoir les oreilles qui saignent à cause des propos qu'il ne peut manquer d'entendre, dans ces lieux?

Écrit par : Laffreux | 15/05/2012

Ah, et une précision avant qu'on ne me dise que je suis un "censeur bien-pensant" qui décide ce qu'on doit penser (accusation classique pour dévier du débat de fond):

On a le droit d'adhérer à toutes les idées qu'on veut.
Mais c'est mieux d'assumer.

Et de laisser ceux que ce type d'idéologie débecte le dire.

Écrit par : Laffreux | 15/05/2012

"On a le droit d'adhérer à toutes les idées qu'on veut.
Mais c'est mieux d'assumer."

On en revient au fait que vous assumez que Chouard partage toutes les idées des extrémistes, alors qu'au début vous étiez d'accord pour dire qu'on peut constater les mêmes choses (le cas de Chouard donc), sans pour autant partager les mêmes idées...(ce qui est aussi son cas, me semble t'il)

Il ne faut pas confondre "Je suis d'accord avec Machin, il/elle à raison en disant précisément telle phrase" et "Je suis d'accord avec tout ce que dit Machin", la nuance me parait essentielle.

Pour ma part, de ce que j'ai compris dans sa démarche, c'est d'écouter et de donner la parole à tout le monde, y compris les pires.
Et ce pour tenir compte de tous les points de vues.

Et si j'ai bien compris, le but c'est d'ouvrir les yeux des gens : ceux des partis dis "modérés" (ump, ps, etc...) et leur prouver que le système qu'ils défendent n'est pas foncièrement juste du point de vue de l'intérêt général... mais de la même façon, les partis plus extrêmes, pour leur démontrer que leurs craintes vis-à-vis de la situation actuelle peuvent êtres légitimes, mais que les causes qu'ils invoquent et veulent combattre ne sont pas non plus forcément les bonnes.

Chouard le dit clairement dans ses conférences : ce qui nous oppose les uns et les autres ce sont les problèmes engendrés par notre impuissance à réguler d'une manière ou d'une autre les actions des hommes qui abusent du pouvoir.

Ce n'est pas en évitant volontairement les uns ou les autres qu'on parviendra à un consensus ou à rassembler le peuple autour d'une vision de la société plus équitable, tout le monde doit être investit au même titre.

Ce que je constate pour le moment, c'est que les hommes au pouvoir n'ont aucun intérêt à ouvrir un débat avec des gens qui les remettent en question de façon pertinente (même un peu), et donc ils ne le font pas, ce qui n'est pas à porter à leur crédit il me semble.
Leur intérêt est le dernier de nos soucis, surtout quand il nous (le peuple) défavorise ouvertement.
Donc pas moyen de compter sur eux pour une quelconque remise en question.

Que reste t'il alors comme personnes avec qui débattre pour développer l'idée ? Tous les autres : le peuple en général y compris les partis en opposition au pouvoir en place.

Donc on est d'accord sur le fait que vous avez parfaitement le droit de dire que les idées extrémistes vous débectent, mais de là à dire que Chouard les partage aveuglément parcequ'il ose débattre avec ces gens là me parait être un raccourci un peu trop rapide.

Écrit par : Alex | 15/05/2012

"On en revient au fait que vous assumez que Chouard partage toutes les idées des extrémistes"

Je ne comprends pas bien cette phrase, excusez moi, vous me préciserez sans doute ce que vous vouliez dire.

Je n'ai pas à assumer qu'Etienne Chouard partage telle ou telle idée, ou l'intégralité de telles ou telles idéologies avec "truc" ou "machin", c'est à lui de le faire.

"Il ne faut pas confondre "Je suis d'accord avec Machin, il/elle à raison en disant précisément telle phrase" et "Je suis d'accord avec tout ce que dit Machin", la nuance me parait essentielle."

Je ne confonds pas.

Et ce que je dis est très clair:

Je doute, de par les références extrêmement fréquentes d'Etienne Chouard à divers penseurs "peu fréquentables", de par ses liens nombreux avec des groupes "plus ou moins recommandables" (et donc par le fait de sa présence récurrente en leur sein), de la sincérité de cette démarche dite "d'ouverture d'esprit".

Celle-ci a, à mes yeux, des limites évidentes:
Quand bien même Etienne Chouard serait simplement naïf, offrir une tribune aussi fréquemment à des types comme Le Libre Penseur, Nigel Farrage et autres Alain Soral représente un danger bien réel.
Car eux ne le sont pas, sincères. Et sont bien trop content de jouir de l'audience et de la "légitimité" d'un Etienne Chouard.

Discuter avec les disciples de ce type d'individus, je le fais à longueur de forum, de commentaires.

Mais pour COMBATTRE leurs idées.

Ce qui est une nécessité absolue en ces temps où nombre de jeunes militants sont trompés par les discours pseudo-révolutionnaires de ces tristes sires.

Je ne cherche pas le consensus avec eux. Et ne le chercherait jamais. Je sais trop où ceux-ci veulent en venir.

En clair, effectivement, vous le dîtes dans votre conclusion:
Chouard semble chercher des points d'accords. Il débat avec eux à l'inverse de la manière dont je peux le faire, modestement, à mon petit niveau. Parce que s'entendre avec des types comme ça, franchement, pour un démocrate...

Je me concentre sur les points nous opposant, dans la mesure où les buts poursuivis par ces types là sont bien trop dangereux pour les libertés de chacun.
Et donc pour l'intérêt général, que vous évoquez.

Et combattre les saloperies du "système" est totalement compatible avec cette lutte là. Voire même complémentaire.

Écrit par : Laffreux | 15/05/2012

"Je ne comprends pas bien cette phrase, excusez moi, vous me préciserez sans doute ce que vous vouliez dire."

Quand vous dites : "On a le droit d'adhérer à toutes les idées qu'on veut.
Mais c'est mieux d'assumer."
Je comprend alors que vous dites : "Etienne Chouard adhère aux idées de l'extrême droite mais ne l'assume pas."
Mais peut-être ai-je mal compris.
Quand j'écoute les propos d'Etienne Chouard, je comprend qu'il constate certains faits ou conséquences soulignés par l'extrême droite, mais en aucun cas qu'il partage sans discernement leurs idées sur comment solutionner tout ça.

Précision : quand je dis que "vous assumez qu'Etienne Chouard partage telle ou telle idée" et que vous me répondez "c'est à lui de le faire."
Je pense qu'il y a quiproquo sur le sens du verbe "assumer" dans ce cas précis, je voulais dire "vous suggérez que".

Quant aux références aux penseurs peu fréquentables, à partir du moment où l'on a aussi accès au contexte et à l'explication de pourquoi la citation est faites, on trouve ça tout de suite moins choquant.
Par exemple, lorsqu'il défend la démocratie, j'ai lu (je ne retrouve plus le lien malheureusement, mais l'exemple reste explicite je pense) qu'on lui reprochait de citer l'Abbé Sieyès, mais simplement en précisant qu'il était anti-démocrate et que donc Etienne Chouard n'était du coup pas crédible dans sa démarche... Donc oui, effectivement, il cite Sieyès dans la plupart de ses conférences, mais pour souligner le fait que cet homme disait explicitement que le gouvernement représentatif (notre situation actuelle) n'était en aucun cas une démocratie.
Cette citation est donc utilisée pour appuyer sur le fait qu'on se fout de nous en appelant la France une démocratie, et en aucun cas pour abonder dans le sens d'un sombre personnage.

Lorsqu'une citation est faite, et que l'on émet une critique, il ne faut surtout pas oublier de mentionner si la personne qui cite le fait à charge ou à décharge de l'auteur de la phrase originale, sinon ça n'a aucun sens.

Cependant, je suis d'accord avec vous sur le fait que trop côtoyer les extrémistes, même si ce n'est que pour débattre, n'est pas forcément la meilleure façon d'entretenir une bonne réputation auprès du reste de la population, mais je pense que ça ne discrédite pas pour autant sa thèse de départ.

Quant au combat des idées extrémistes, là encore je vous rejoins, il n'est pas question de les laisser passer. Mais là aussi je serais enclin à ne pas faire de procès d'intention à Etienne Chouard en disant qu'il "s'entend" (sous entendu totalement) forcément avec des gens qui partagent de telles idées.
S'il cherche des points d'accords avec eux, je dirais plutôt qu'il souligne qu'il constate les mêmes choses qu'eux (cet avis n'engage que moi, et ce que j'ai compris de sa démarche), c'est avant tout pour avoir l'opportunité
de démontrer que la source de leur animosité est liée plus à nôtre impuissance politique générale qu'à toutes les autres "causes" (qui en découlent) évoquées par ces extrémistes.

Je pense donc qu'il a pour objectif de couper le mal à la racine plutôt que se battre vainement contre des conséquences, et qu'en faisant ceci, la majeure partie des revendications extrémistes deviendront caduques et n'auront donc plus lieu d'être.
Peut-être qu'il s'y prend mal ou trop naïvement, mais je ne crois pas, en l'état actuel des choses, qu'Etienne Chouard soit un pro-extrémiste d'une quelconque manière.

Enfin, bien entendu, ça ne fait pas de mal non plus de combattre ou freiner le plus possible les extrémistes, et je trouve tout comme vous que c'est tout à fait complémentaire, mais il faut aussi ajouter à ça que l'attaque frontale n'est pas nécessairement toujours la meilleure ou la seule approche efficace.

Pour conclure, je pense que nous sommes à peu près d'accord sur l'essentiel, mais que vous êtes plus méfiant (ce qui est bien!) que moi qui suis peut-être un peu trop conciliant sur ce coup.
Je vais continuer de creuser tout ça ^^

Écrit par : Alex | 15/05/2012

Dénoncer la menace de l'avidité des banquiers et autres financiers, celle des "politiciens vendus au Système" tout en ne voyant pas, celle absolument évidente, representée par l'extrême-droite me paraît pour le moins curieux, lorsque l'on est supposé aussi intelligent qu'Etienne Chouard.

Il y a quelque chose qui ne colle pas.

Le problème de la Démocratie, telle qu'elle est pratiquée en France, ne me paraît pas résider dans la façon dont ses représentants sont élus.

Mais plutôt dans l'absence de contrôle sur les décisions prises par les élus, une fois que le Pouvoir leur a été délégué.
Pour autant, le problème majeur à ce niveau est sans doute plutôt dans l'absence d'intérêt du Peuple pour exercer ce contrôle.
Il est un peu facile de penser que "le Système" est seul coupable. Le désintérêt de la majorité de nos concitoyens pour cet aspect de la Politique est sans doute à pointer aussi. Même s'il faudrait, pour favoriser l'intérêt en question, changer bien des choses...

J'ai longtemps pensé, aussi, que lutter contre les inégalités sociales, en priorité, ferait effectivement reculer la xénophobie.

Les choses ont changé, elle monte de tous bords.

Ce qui fait que je pense, désormais, qu'il est VITAL de lutter contre les deux, dans le même temps.

J'en parle dans mon dernier billet si cela vous intéresse.

Content de constater que vous allez "creuser tout ça".

Écrit par : Laffeux | 16/05/2012

Ha ha moi aussi je trouve chouard pompeux !

Mais n’empêche que ce site reste un jolie complément de torche merde à rue89 et consort !

Écrit par : Clotte | 21/08/2012

Si c'est de mon blog dont vous parlez, le mieux est sans doute de ne pas le fréquenter, dans ce cas.
Idem si c'est de 20minutes.fr dont il est question, d'ailleurs.

En revanche, comparer Rue89 à 20minutes.fr me paraît un peu rapide.

Je trouve assez goûtu de bloguer ici, pour ma part.
"Le ver est dans le fruit", comme on dit (bien qu'il ne soit plus très actif depuis un moment...)

Quant à Chouard, si son côté "pompeux" était le seul problème, ça irait encore.

Écrit par : Laffreux | 22/08/2012

"Le problème de la Démocratie, telle qu'elle est pratiquée en France, ne me paraît pas résider dans la façon dont ses représentants sont élus."

C'est un peu la base de l'argumentaire de Chouard que l'élection (pas la manière dont elle est faite, mais bien le concept en lui-même) force un déni de démocratie.

Écrit par : YK | 02/11/2012

Et il propose le tirage au sort en échange...

Un système dont il occulte toutes les limites, et qui serait LA solution à TOUTES les dérives du nôtre.

Simpliste.

Écrit par : Laffreux | 03/11/2012

L'adresse de ce lien m'ayant été envoyé par une amie ayant refusé que j'affiche une courte conférence d'Etienne Chouard sur un commentaire, aprés avoir consulté votre blog, j'aimerais vous faire part de mon opinion:
1/ "Affreux, sale, bête et méchant _comme tout le monde"_ permettez moi de ne pas être d'accord: je ne suis pas affreux ni sale, bête peut-etre assez pour m'adresser à vous ici, et méchant j'ai trop souvent raté l'occasion de l'être quand il aurait fallu.
2/ les tonnes de diatribes et critiques acerbes sur une personnalité telle qu'Etienne Chouard que j'estime de par sa recherche de la vérité et son érudition me semblent révéler un point de vue extrémiste.
3/ il n'est pas étonnant qu'en consultant un blog tel que celui-ci des gens cherchant à comprendre la politique repartent les idées embrouillées et se mettent à voter pour le FN sans se rendre compte que c'est leur pire ennemi!
La politique ne consiste pas, à mon avis, à faire des joutes oratoires qui ne font que dégouter quiconque cherche la conciliation nécessaire à l'établissement d'une vraie Démocratie.
Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?
Voilà, je tenais simplement à vous faire part de mes impressions et vous assure qu'il est certain que je ne partagerai ni ne cliquerai plus jamais sur votre lien. Ou vous êtes bête et certes pas comme tout le monde, ou vous êtes un "TROLL" payé de nos deniers pour diviser et renforcer le règne de vos maitres. A bon entendeur salut!

Écrit par : Hervé de Bordeaux | 06/04/2013

1/ Je vous permets de ne pas être d'accord.
Et également de perdre du temps à argumenter sur le titre d'un blog que vous n'appréciez pas. Que le 2nd degré de ce dernier vous ait échappé tend à prouver que vous vous arrêtez bien vite "à la surface des choses", ce qui semble assez cohérent avec le fait que vous adhériez aux théories "chouardistes".

2/ Je ne vois pas le rapport entre le fait de s'interroger sur les réelles intentions de quelqu'un et être "extrêmiste".
Je me demande, du coup, si je ne préfère pas quand vous vous contentez de ne pas aller au-delà de cette fameuse "surface des choses"...

3/ Je ne comprends pas non plus le lien que vous faîtes entre la lecture éventuelle de mon blog et le vote FN.
C'est confirmé: je préfère que vous vous contentiez du 1er degré puisque dès que vous tentez de le dépasser, vos arguments deviennent, visiblement, extrêmement confus.
J'ai du mal à comprendre, également, comment l'on peut vouloir établir une véritable Démocratie en n'hésitant pas à s'allier avec ses ennemis de toujours, en l'occurrence, l'extrême-droite...

Je suis preneur de toute adresse que vous auriez afin de contacter mes "maîtres", pour que ceux-ci puissent me payer de vos "deniers".
J'exprimais mon opinion gratis, jusqu'ici, mais s'il s'avérait que d'obscures crétins oeuvrant dans l'ombre soient prêts à payer pour ça, j'en serais ravi.

Mais moins qu'étonné.
Quand même.

Écrit par : Laffreux | 06/04/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu