Avertir le modérateur

15/10/2009

Egalité de MA chance




Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa, roi soleil de la pensée républicaine, a tout à fait raison. Et chez "Affreux, Sale, Bête et Méchant", nous nous réjouissons d'apprendre qu'il ne faille pas compter sur lui pour "(...)renoncer à l'excellence".

Parce qu'y renoncer nous eût privé, en premier lieu, de la plume, affûtée, des nègres élyséens. Et nous serions passés à côté de ça:

"Quand on naît avec seul héritage, les possibilités que la République vous offre, si la République vous offre moins, vous avez encore moins que les autres, qui, eux, ont l'héritage de la naissance".

Pour entendre ça: "Dites donc, les gueux, on peut pas népoter tranquille, ou bien?".

Et tu reconnaîtras, aisément, avec Nous, manant mal né, que ça a quand même moins de gueule. En terme de rhétorique.

De même qu'un discours pré-électoral, sous-titré en gueux, c'est tout de même nettement moins lyrique:

Et là, tu mesures bien, toi même, petite chose du peuple sans héritage, la tristesse d'un monde qui aurait renoncé à l'excellence, accessible à tous.

Dieu merci, Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa veille. Fièrement. Implacablement.

Puisqu'il te le dit.

 

 

 

13/10/2009

Tels pères, tels fils?


Jean Sarkozy, dit "Coeur Vaillant même à 23 ans", répond à ses détracteurs avec maestria, prouvant que s'il peut paraître immature, incompétent et honteusement pistonné quant à sa future nomination à la présidence de l'EPAD, il n'en est pas moins, comme Papa, un grand communiquant (tout le monde).

C'est le petit ? Sarkozy, dernier de la glorieuse lignée, qui, à l'instar du p'tit Louis lors de la dernière campagne présidentielle, est mis à contribution et adresse un message extrêmement touchant à son pôpa, particulièrement en cette période d'adversité, où l'on ne peut même plus népoter tranquille, ma pov' dame:

Echographie.gif
"BONNE CHANCE, MON PAPA!"


Emouvant, non?

12/10/2009

La même chose!

Chez "Affreux, Sale, Bête et Méchant", on est comme toi.

Le jour où l'on apprit que Barack Obama s'était vu attribuer le prix Nobel de la paix 2009, on s'est resservi un verre. Parce que, quand même, attribuer tel prix au président des Etats-Unis perpétuellement z'en guerre, fallait en avoir une sacré paire, qu'on s'est dit, entre deux rasades.

Mais z'en fait, à bien y réfléchir, le "new jizuss oh my lo'd, you're gonna sève the world" élu outre-Atlantique mérite bel et bien une récompense, et non des moindres.

Parce que résister à l'envie de mettre sa (grande) main sur la (toute petite) gueule de S. Berlusconi, et son humour hortefesque ("Un président des Zuessa bronzé, ca va, c'est quand y'en a plusieurs qu'il y a des problèmes"), c'est vrai que ça mérite pareille décoration universelle.

Le type est un véritable jedi de la Paix. Un prix Nobel, quoi. En or massif.

 

 

08/10/2009

Artistes (?) engagés et flatulents

 

Selon nos sources, Jean-Marie Bigard, pourfendeur comique du terrorisme d'Etat et expert en démolition ourdie, préparerait un nouveau pestacle.
L'artiste (?) s'y penchera à nouveau sur l'actualité, avec un sketch notamment inspiré par la technique rectale et dernier(s) cri(s) des kamikazes Al-Quaïdesques, et sobrement intitulé: "C'est qui qu'a pété?".

Je sais pas Toi, mais Nous, on a grande hâte que Laurent Gerra (?) s'y mette aussi.

05/10/2009

Pansements et jambes de bois

Comme dans "Dallas", il arrive parfois que l'univers ne devienne impitoyable.

Sauf que c'est pas à la télé, et que les turpitudes de JR, ou les beuveries de Sue Helen, c'est "Week-end chez les bisounours" à côté de la réalité que tu te prends dans la gueule, tous les matins, en commettant l'erreur d'écouter écoutant "France Info, la radio de propagande qu'il te faut".

Comme si l'affreux texan au stetson blanc et sourire carnassier t'envoyait une bonne grosse décharge de son plus gros fusil (cadeau de la NRA, lorsqu'il a fait sa première communion) dans ta face.
Ou encore comme si son éponge de femme te vomissait sur les pompes, alors qu'elle vient de vider, d'un trait, les puits de pétrole de son mari, de peur que le delirium tremens ne survint.

Glauque, super glauque.

L'univers qui vire impitoyable, en vrai, ce sont ces salariés de France Telecom Orange qui sautent à l'élastique. Sans.
L'univers qui vire impitoyable, en vrai, c'est la Terre (rien que ça) qui est sur le point de devenir un véritable Enfer (rien que ça bis).

Heureusement, heu-reu-se-ment, ce ne sont pas les sauveurs de mondes qui manquent.

Qu'il s'agisse de celui de l'entreprise, ou du Monde, tout court (comme le temps qui lui reste).

Lorsque l'univers de l'entreprise devient trop impitoyable, donc, ses dirigeants réagissent.
Orange, par exemple, face à la "mode" du suicide ("Très tendance cette corde, mon p'tit Martin."), construit des immeubles anti-suicides.

Lorsque l'univers de la planète est sur le point de devenir invivable, ( "Mon p'tit Martin, je crois que vous avez les pieds dans l'eau. Et les poumons aussi.") les scientifiques réagissent. Et proposent de refroidir artificiellement la planète ("Mon p'tit Martin, passez moi le pingouin, là. Merci.")

On le voit à travers ces deux exemples des plus pragmatiques, un problème n'est pas problème, s'il n'a pas de solution.

Bêtement, nous pensions ici que les conditions de travail, le stress, tout ça...

Idiotement, nous pensions tégalement que les industriels, la pollution, tout ça aussi...

Meuh noooooon.

Il convient juste d'avoir libres et justes penseurs à portée de main, pour trouver des solutions.
Pas plus compliqué que ça, dans le fond.

C'est pourquoi, chez "Affreux, Sale, Bête et Méchant", nous avons décidé de réunir les plus libres et justes penseurs de l'époque actuelle, et de proposer, selon leurs avis zéclairés, cinq solutions à cinq problèmes de notre Temps.

La classe. Tout simplement.

Problème n°1: La Crise.
Trooooooop simple.
"Supprimons les pauvres qui l'ont choisi, aussi, faut r'connaître." (Patrick Balkany, magicien).

Problème n°2: Le chômage.
Bah là, pas difficile.
"Supprimons les fainéants qui refusent de travailler chômeurs." (Serge Dassault, digne héritier de la libre pensée).

Problème n°3: La violencélinsécurité.
Les doigts dans l'nez, carrément.
"Supprimons la racaille". (Raymond Karcher, ami de Nicolas Sarkozy).
Pour la violencélinsécurité policière (très exagérée), trop fado, "supprimons les droits de l'Homme" (Nicolas Sarkozy, ami de Rama Yade).

Problème n°4
: La pédophilie.
Super simple.
"Supprimons les enfants. Et internet, surtout". (Frédéric Lefebvre, libre penseur surtout d'un point de vue capillaire).

Problème n°5: La montée de l'intégrisme religieux (mais à tendance musulmano-terroriste, uniquement, les autres religions n'étant que paix et amour, bien évidemment).
Limpide.
"Tous à poil, sans chemi-zeuuuu et sans burqua!" (Christian Vanneste, fondateur du mouvement "Ensemble, contre le carnaval!")

Il devient absolument évident, au regard des solutions proposées ici, comme à la lumière de celles avancées pour Orange, la société où il fait bon vivre, même fenêtres closes, et pour la planète, où il fait bon prendre un bain de mer, même à Clermont-Ferrand, que le problème, le vrai, ce sont les gauchiss' , incapables d'égaler les hauteurs de pensée perchée de nos sauveurs de mondes sus-évoqués.
Les gauchiss' , Oui, qui font rien qu'a tout complefixier avec des mots compliqués comme "Causalité", "Origines", "Sources".

Parce qu'au fond, ce que veulent ces gens là, c'est bien réduire les formidables libertés que permettent le merveilleux système dans lequel tu vis.
Celui-là même qui te laisse le choix de te foutre en l'air si t'es viré, délocalisé ou pressurisé à mort.
Celui-là même qui te laisse le choix de regarder la planète pourrir, petit à petit.

Et toucher à la Liberté (d'entreprendre, notamment), non, ça, ce n'est pas envisageable.
Point barre.

04/10/2009

On s'téléphone, on s'moralise?

Chez "Affreux, Sale, Bête et Méchant", on admire (profondément, mais alors pro-fon-dé-ment, hein) le président des travailleurs du dimanche.

Pour son courage, digne de celui d'un Jaurès, au hasard, face aux méchants banquiers vilains qui s'en collent plein les fouilles sur ton dos, notamment. Parce que le président, dans sa soif inextinguible de justice sociale, et dans sa quête éternelle de moralitude du Kapitalisme sauvage et décomplexé, il n'y va pas par quatres chemins, mâ'ame Michu.

Même qu'il a sommé, à 7 reprises au moins, hein, les grands patrons de la finance française, de le rencontrer. Ce qui constitue, quand même, une preuve i-rré-fu-table de sa volonté de fer de remettre de l'ordre dans le grand barnum Kapitaliste déshumanisé.

Les choses sont en train de changer. Fondamentalement.

Fini les repas gargantuesques passés en note de frais. Les choses allaient trop loin et il a fallu tout le courage et la détermination sans failles d'un N. Sarkozy pour mettre fin à ces pratiques scandaleuses. Les grands patrons, ces salauds responsabdelacrize, sont désormais contraints de manger avec le président, grand pourfendeur de l'argent roi même à table.

Et fort de ces premiers succès, l'Elysée envisagerait de leur coller des tickets restos.

Oui, comme toi, salarié pauvre, des TICKETS RESTOS! Premier pas vers l'égalité zentretouss.

La révolution est en marche, c'est indéniable, cette fois. Et son leader est à la tête de notre fière patrie, gloire à Lui.

En plus, ça simplifierait les choses pour les prochains gueletons. Parce qu'à la cour des comptes, ils seraient un peu regardant sur les frais de bouche, paraît-il.

Presqu'aussi pingres que les citoyens de la France d'en bas (qui, décidément est bien ingrate) qui font la moue quand on leur présente la note, c'est dire...

Notre fier président a décidément bien du mérite.

 

 

 

 

 

30/09/2009

Action (pas si) discrète: Ce ne serait qu’un début!?

Le Ministère de l'Identité Nazionale et l'UMP; fiers mamelons (durcis) des deux mamelles de notre patrie (durcie aussi), répression et régression; en ont après Canal+.

La chaîne gauchiss', déguisée en alliée privée, en plus, serait le repaire d'une bande de dangereux contestataires, quasi révolutionnaires.

Ce qui inquiète l'UMP, en les la personnes de Pierre de Bousquet de Florian (Que le dernier ferme la porte, merci.), préfet du (marche au) Pas-de-Calais.
Et ce qui inquiète E. Besson, également, roi de la Jungle, ministre des contrôles de papiers en milieu équatorial et autres sous-bois clandestins du côté de Sangatte.

Les premiers portent plainte.
Le second fait des déclarations.


Paraît que ça détend, quand on est inquiet.
Le président Sarkozy lui-même, très INQUIETé également dans l'affaire Clearstream, applique d'ailleurs ces deux méthodes, avec brio et les tribunaux.

Action Discrète, la bande de dangereux terroristes audiovisuels cachés par Canal+, va donc être poursuivie en justice.

Et ce n'est qu'un début, puisque Dédé, notre taupe infiltrée au sein même de l'UMP, nous a fait part, à cette occasion, d'une rumeur qui enflerait en ce moment même dans les rangs du parti de la rollex à 50 ans.

Canal+, et plus précisément l'un des marionettistes des guignols, serait à l'origine du "dérapage" de B. Hortefeux, ministre de la répression pas aveugle mais presque puisque de plus en plus borgne quand même.
Le délit serait une double intrusion frauduleuse, dans le camp d'université du parti du bouclier fiscal, d'une part, et dans le ministre de l'intérieur du pays, d'autre part.
Dans le but de manipuler ce dernier et de lui faire tenir publiquement des propos racistement décomplexés.

Chez "Affreux, Sale, Bête et Méchant", nous pensons que les militants de l'UMP travaillent un peu trop plus, pour gagner trop plus.
Et que du coup, ils sont surtout très très plus fatigués.
Et très très plus énervés après les crypto-gauchiss' de Canal+.

Parce que, quand même, un marionettiste de Canal+ qui s'introduit dans le camp d'université d'été du parti qu'a son petit arabe, ça se remarquerait quand même.

Dédé la taupe confirme. Ca n'est qu'une rumeur, évidemment. Ce ne peut être autrement.
Les militants, aveuglés par leur foi envers saint bling-bling, ne savent plus quoi inventer pour nous faire gober que B. Hortefeux est un king de la vanne. Comme S. Berlusconi.

D'ailleurs, E. Besson était chargé de signaler tout indésirable au service d'ordre de l'université d'été.
Et ce dernier n'aurait pas négligé de désigner un marionettiste communisto-crypté.

Avec zèle.
Et avec son doigt.

29/09/2009

Festival à Avignon

La Ville d'Avignongnon et sa municipalité ont le bonheur de vous annoncer la poursuite des festivités kulturelles, traditionnellement closes au mois de Juillet:

La compagnie des joyeux CRS sera en représentation unique, ce Mardi 29 Septembre, en Avignon, après le succès nazional de son célèbre pestacle de rue: "Il a ses papiers, le gauchiss' métèque?".

Grande héritière de la tradition du "Happening", cette compagnie de joyeux lurons accompagnera N. Starkozy, nouvelle égérie de la scène Versaillaise, pour son dernier one man show : "Nicolas bourre la France!" et son fameux sketch, qui le hissa à la tête du renouveau du comique français : "J'ai changé, les jeunes!".
Si Nicolas reconnaît volontiers s'être inspiré de son ami J.M Bigard, pour le titre de son pestacle, celui-ci n'en est pas moins reconnaissant envers M. Hirsch, jeune auteur passionné, à qui il reconnaît les plus fins traits d'esprits de ce sketch, en particulier.

Cette représentation à venir, en Avignon, sera, à n'en pas douter, à la hauteur du succès national, proche des 53% de spectateurs ébahis.

La critique ne tarit plus d'éloges.

Extraits:

"Je veux remercier les zartistes, pour leur délicatesse et leur humanité."
E. Besson, Directeur artistique lors la tournée de Calais.

"Un incroyable pestacle, plin de bons santiments très biens interpréter, et je m'y conné."
F. Lefebvre, Chercheur en correcteur orthografique sur BlaqueBerry.

"Les pestacles, quand il y en a un, ca va, c'est quand il y en a beaucoup que ça pose des problèmes."
B. Hortefeux, Comique troupier.

"Je ne taris plus d'éloges."
La critique.

Venez nombreux.
S'il vous plaît. En plus, on a un pont où qu'on peut danser.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu