Avertir le modérateur

26/12/2010

Joyeux Noël. Evidemment.

Tous les ans, rituellement, parce qu'un type qui a fini sa vie sur une croix (entre deux brigands crucifiés itou) aurait changé la face d'un du Monde, on fête son anniversaire. Au mec. (Version longue ici.)

...

Bon.

...

Donc, puisque c'est rituel:

Joyeux Noël (*).

'Videmment.

Et il faut bien admettre que, cette année, même sur-protégé par un épais cuir de cynisme, tanné au soleil de la désillusion à force que de contempler, jusqu'à la nausée, l'absurdité du Monde qui refuse de changer (non, ce n'est pas facile tous les jours)... Cette année, donc, plus particulièrement, on a envie d'aimer tout le monde, de Piti Jésus à Piti Papa Noël, en passant par Toupiti Frederic Lefebvre (carrément).

C'EST NOEL, ON T'A DIT!

Le temps des contes merveilleux.

Et comment pourrait-on, anéfé, ne point se réjouir de voir tirer des griffes du choléra la maigre ribambelle de chérubins haïtiens, récemment (enfin) adoptés, en cette sainte terre d'accueil qu'est la patrie des droits de l'Homme?

Comment?

Hein?

C'est bien simple: On ne peut pas. Ce ne se peut. Ou alors tu n'es point humain.

Parce que, oui, 'videmment, les gamins qui viennent d'arriver sont mieux là que dans un pays ravagé par la misère (version longue ici bis).

Et parce que c'est Noël, aussi. Parce que ça tombe trop bien. Parce que c'est trop beau, point barre. Les médias te l'ont expliqué, répété, enfoncé dans le crâne à grands coups de dépêches et d'images plus alleluïesques les unes que les autres. Et tu es bien entendu prié de te joindre à la joie collective, une p'tite larme étant de bon goût, même, C'EST NOEL, MERDE! quand vas-tu enfin le comprendre?

A moins...

A moins que l'épais cuir sus-cité (quelque peu lyriquement) ne te protège des nocives radiations émises par ces attaques médiatiques répétées zéincessantes, et que nullement aveuglé par le leurre médiatico-politique qu'on t'agite sous le nez, tu n'aies été lire ça.

Et que, fatalement, l'esprit de Noël en ait méchamment pris un grand coup dans sa mignonne petite gueule, après pareille lecture.

Et que, du coup, les quelques larmes que tu as presque failli verser, emporté par la ferveur collective du moment, ne soient chassées par d'autres, vachement plus amères, puisque de rage abreuvées, en apprenant que la chasse aux haïtiens qui a repris a Cayenne sépare à nouveau des familles.

Des enfants de leurs parents.

Loin des caméras et de la Grand' Messe médiatique.

Comme le seront sans doute les mômes haïtiens sur-médiatisés de ces derniers jours, lors du premier contrôle de police qu'ils auront à subir, et pour lequel ils feraient bien d'avoir des papiers sur lesquels on les reconnaît facilement, la capacité de certains représentants des forces de l'ordre aux frontières de cette sainte terre d'accueil qu'est la patrie des droits de l'Homme étant inversement proportionnelle à leur certitude que "les noirs y' se ressemblent tous, chef! Faut reconnaît'! ".

Alors oui, bon:

Joyeux Noël (*). Evidemment.

Mais quand même...

 

TuVasEtreContentSaleGosse.jpg

 

 

Découvrez la playlist Jacques Dutronc
(Souhaiter "Joyeux Noël"  le 26 Décembre est, par ailleurs, un plaisir dont aucun athée fainéant ne devrait se priver).

20/05/2010

Apéros Facebook: Gueule de bois en perspective au plus haut de l'Etat?

Après les pitbulls sauvagéécumantsderage des faits divers (mais qui mordent TOUT le monde & TOUT le temps, quand même, méfie-toi, Citoyen. D'ailleurs, je crois qu'on grogne dans ton dos...); après les femmes en burqa qui sont toutes de dangereuses terroriss'  afghanes (piskon peut même pas voir c'qu'elles cachent dessous, mais que c'est sûrement pas la déclaration des droits de l'Homme, réfléchis deux secondes, je t'en prie. Quand bien même tu ferais partie du Conseil Constitutionnel. Faut pas déconner, non plus); le gouvernement vient de décréter qu' 'AAAAAAAA 'y 'est:

Voici venu le temps des rires et des chants!

Le temps des rires de des chants, certes (mon bon Brice), mais des rires et des chants:

ZEN-CA-DRES.

SE-CU-RI-SES.

PO-LI-CI-SES.

Parce que ce temps là, c'est comme celui des cerises, ça peut vite tourner à l'orage, lorsque les rires et les chants en question émanent d'une bande de dangereux révolutionnaires (c'est ce qu'en disent les anciens, 'tous cas, et reconnais qu'ils disent rarement des bullshits [1]).

Dangereux terroristes qu'on croise sur le dangereux Ternet, notamment. Et plus particulièrement cette engeance là:

L' organisateur d'apéro Facebook!!! (Qu'il convient d'isoler médiatiquement, avant qu'en cellule, en parlant de lui au singulier, note bien).

Que même que: "Si, c'est pas une preuve de la dangereuse emprise totale des ultra-anarcho-autonomes du clavier sur cette horreur gauchisto-fasciste qu'est LeTernet, mâ'ame Michu, ben j'sais pas ce que c'est!" aurait déclaré F. Lefebvre, illustre pourfendeur chevelu de toutes formes d'incivilités déviantes tant que numériques.

Gageons que dans les jours à venir, le refrain (appelé également "éléments de langage") repris en choeur, par la majorité (et ce, jusqu'à plus soif) sonnera un peu comme ça:

"L'ALCOOL (prochainement prohibé pour le bien-être de ta santé), c'est le Diable, Citoyen. Point barre. Preuve en est, même, que les fessoubekiens et fessboukiennes, une fois enivrés, lui embrasseraient le fondement, lors de diaboliques sabbats (et ce, comble du satanisme, avant que de de jeter bas la Démocratie, sans même la moindre autorisation préfectorale)".

 

KissMyRedAss.jpg

 

Ou quelque chose d'approchant.

Cependant, (et afin de ne point dévier du sacro-saint principe d'objectivité absolue qui caractérise ce blog) force est de constater que certaines (pseudo-)tentatives d'attentats apérotesques ont d'ores et déjà eu lieu. Dans un passé très proche, même.

Et qu'aux vues de celles-ci,  plutôt ambiance "A contester avec modération", l'idée d'un apéro Facebook à l'Elysée, (par exemple, le 14 Juillet prochain), puisse faire trembler le Pouvoir en place.

Dans la mesure où, jusqu'ici, la violence de la lutte éthylico-révolutionnaire donna, à peu près, ceci:

 

RebellePunch.jpg

Guerillero (à droite) fortement contrarié -limite explosion sociale, mais contenue, tout de même- parce qu'il ne reste que quelques malheureuses cahouètes, "que c'est scandaleux, même".

 

RebelleDuchesne.jpg

Guerillero (toujours à droite) déposant les armes puisque "Bon, le Canard-Duchêne du patron, finalement, avec les cacahuètes, ç'eût été une fort mauvaise idée. Voire une alliance douteuse, Ah-ah."

Et que, par ailleurs, les déclarations de guerre (Oh-oh) qui en ont découlées (à flot), donnèrent à peu près ceci.

Ne doutes point, donc, qu'à l'idée de quelques 20.000 (?) invités surprise, le Pouvoir ne tente, comme à son habitude, d'engloutir le phénomène, par quelque moyen que ce soit.

Pour l'assimiler. L'intégrer. Le maîtriser. Le réorienter. Le refaçonner.


VerDune.jpg(Clique&Lis)


A moins que...

Le fameux 14 Juillet...

Le fameux "verre de trop"? [2]

 

TropPlein.png

[2] Merci de ne pas parler de, ni faire allusion à ce jeu de mot pourri en relation avec l'image le précédant. Ne serait-ce que par bonté d'âme, tout simplement.

 

12/10/2009

La même chose!

Chez "Affreux, Sale, Bête et Méchant", on est comme toi.

Le jour où l'on apprit que Barack Obama s'était vu attribuer le prix Nobel de la paix 2009, on s'est resservi un verre. Parce que, quand même, attribuer tel prix au président des Etats-Unis perpétuellement z'en guerre, fallait en avoir une sacré paire, qu'on s'est dit, entre deux rasades.

Mais z'en fait, à bien y réfléchir, le "new jizuss oh my lo'd, you're gonna sève the world" élu outre-Atlantique mérite bel et bien une récompense, et non des moindres.

Parce que résister à l'envie de mettre sa (grande) main sur la (toute petite) gueule de S. Berlusconi, et son humour hortefesque ("Un président des Zuessa bronzé, ca va, c'est quand y'en a plusieurs qu'il y a des problèmes"), c'est vrai que ça mérite pareille décoration universelle.

Le type est un véritable jedi de la Paix. Un prix Nobel, quoi. En or massif.

 

 

10/10/2009

Ensemb', Tout est possib'. TOUT.

Communiqué du Ministère de l'Ordre, de la répression, du Taser et du Tonfa:

 

"Citoyens, citoyennes, forces de l'Ordre (chéries),

Tout conducteur qui serait: drogué, alcoolique, somnolent, inattentif, myope, téléphonant, riant, de Gauche, chômeur fainéant, sans-papiers du Pas-de-Calais et d'ailleurs, serial killer relâché trop tôt, sera immédiatement abattu.

La dépouille du contrevenant sera exposée au centre du carrefour le plus proche, dans le but d'exhorter chacun des autres ennemis routiers de la République à collaborer à la baisse des statistiques.

Tout membre des forces de l'ordre (chéries) refusant d'appliquer ces directives sera irrémédiablement classé dans la catégorie des délinquants évoqués ci-dessus.

Ensemble, tout est possib'. TOUT.

Vive la France, vive le président et vive le Pape. Bon week-end et bonne messe."

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu