Avertir le modérateur

10/09/2011

EdShot II

«Ce n’est pas uniquement si elles sont volontaires, comme ils ont dit à la télé ?"

C'est la question que pose l'un des naïfs clients du supermarché ED-Dia d'Albertville en Haute-Savoie, lorsqu'il est abordé sur le parking dudit supermarché, un dimanche matin.

Non loin se tiennent les "salariées résistantes-grévistes" et leur comité de soutien, qui refusent, ENSEMBLE, le travail dominical que la direction du groupe tente d'imposer depuis deux ans.

Et sa plus que probable généralisation si personne ne dit NON, au passage...

Ben non, mon con bon, c'est pas "comme ils ont dit à la télé" !

Pas plus que la réalité du travail dominical n'est conforme à celle que vantait Luc Chatel à l'époque, lorsqu'il osait parler de "(...)liberté de travailler le dimanche".

Comme ont pu le découvrir quelques salariés de l'époque itou, pas encore prêtes à se faire esclavagiser la vie professionnelle et qui se sont promptement fait foutre à la porte du Dia-Ed d'Oyonnax, le dimanche, et tous les autres jours zaussi.

Celles-ci soutiennent d'ailleurs désormais les résistantes d'Albertville. En attendant que leur licenciement pour "insubordination et refus de se plier au planning" soit reconnu pour ce qu'il est, une aberration, par le tribunal des prud'hommes auquel elles se sont adressées, et qui doit rendre sa décision en Octobre.

Le plus effrayant restant sans doute les réponses de certains clients qui, pour les uns, ont de la merde dans les yeux au point de ne pas voir que leur tour viendra, en laissant faire et en participant activement à l'esclavagisme moderne pratiqué dans le secteur de la grande distribution, par leur seule présence dominicale  : "(...) on vient quand même faire nos courses, parce qu’on n’a pas 36.000 solutions."

(Et quand tu bosseras AUSSI le dimanche, t'en auras pas encore moins des solutions, sinon?!)

Le plus abject étant les insultes lancées par les lobotomisés de l'Ultra-libéralisme, "Feignasses", "Pétasses" et autres "Elles n'ont qu'a dégager, y'a des chômeurs qu'attendent que ça"...

Ceux-là devraient tout de même réfléchir au courage de ces femmes, à leur patience, leur ténacité, leur détermination.

Et au fait qu'elles aient trouvé d'autres voies que celles de la violence, verbale ou physique, pour répondre à celle du Système, qui broie de l'humain par paquets de 12, chaque seconde.

Qui, contrairement à eux, moutons dudit Système, ne déversent pas leurs frustations quotidiennes sur plus broyé que soi.

Et à la chance d'avoir à faire à Elles.

Parce que l'on est pas tous aussi patients, pas tous aussi ADMIRABLES... Mais nombreux. Et déterminés, tout de même.

Et puisqu'ils aiment tant les esclavagistes modernes, ces gens-là, qu'ils leur transmettent donc le message. Entre deux coups de langue.

 


 

 

26/01/2010

EdShot

"(...)Le gouvernement soutient cette proposition de loi parce que nous considérons qu’il faut donner au salarié la liberté de travailler le dimanche comme il le souhaite".

Luc "NovlangueMan" Chatel,  "Sois libre mais ferme ta gueule, quand même.", Ed. PuKséGroPuksaPass.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu