Avertir le modérateur

23/03/2011

Ils y pensent tous les matins. En se rasant.

Dire des candidats du Front National (alors même qu'on en fait partie) qu' "Ils ne sont globalement pas très intelligents, sauf quelques exceptions" est tout bonnement IN-JU-STE.

Avec tout le mal que la plupart d'entre eux se donnent, répétant, et ce jusqu'à l'écoeurement, le programme du Parti tous les matins devant la glace (en dépit, de surcroît, d'un léger "parasitage" dû à leurs turpitudes personnelles, si humaines, FiNalement):

 

 

Tsss.

IN-JU-STE, on te dit.

 

...

 

Mais tellement vrai.

Dans le frontd.

 

02/10/2009

Moralement de Droite, Socialement de Gauche, Totalement à l'Ouest

 

Commentaire lu aujourd'hui sur un site d'infos, retranscrit ici dans son intégralité:

"Vous y aller fort avec Alain Soral ! Je doute qu’il soit d’extrême droite, lui-même se revendique comme moralement de droite et socialement de gauche."

A rapprocher de ce qui suit, trouvé ailleurs:

"Le regroupement familial ne fut pas une naïveté humaniste de grand bourgeois qui plane, mais un projet pervers, dégueulasse : transformer les banlieues rouges à très forte conscience et solidarité de classe (avec un Parti communiste français à 30 %) en banlieues beurs. On ne dira jamais assez à quel point la maghrébisation, l’africanisation, la tiers-mondisation de la France ont fait baisser vertigineusement le niveau de civisme et de civilité de la population française. À quel point ce recul du niveau de conscience démocratique fut voulu par le patronat et le pouvoir : des voyous et des abrutis plutôt que des ouvriers conscients de leurs droits... et de leurs devoirs. Il y eut un procès Pétain, on peut rêver d’un procès Giscard."

Alain Soral, 2002, dans « Banlieue. Des banlieues rouges aux banlieues beurs », Jusqu'où va-t-on descendre ? Abécédaire de la bêtise ambiante."

Et:

"Seul le nationalisme possède les fondamentaux pour incarner une véritable alternative économique et sociale (...) à la déferlante mondialiste et ultra libérale. (...) Je pense que si Marx était vivant aujourd'hui il appellerait à voter Jean-Marie Le Pen, (...) [le Front national, qui] agrège des ouvriers, des petits patrons, des artisans [est] le parti du peuple [et porte] l'esprit de la Commune."

Alain Soral, le 6 février 2007, au Salon panoramique du Concorde Lafayette, Paris, dans Pour l'écrivain Alain Soral, rallié au FN, « Marx voterait aujourd'hui Le Pen », Le Monde, paru le 7 février 2007, Christiane Chombeau.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu