Avertir le modérateur

28/01/2011

Moubarak dégage!

Reçu par mail ce soir, ce message A DIFFUSER.

Ce qui est une piètre (bien que rigoureusement indispensable) contribution au combat du peuple égyptien, certes.

Mais qui permet tout de même (également) de chier dans les droites bottes de tous ceux qui veulent faire taire le(s) Peuple(s).

Et y'en a.

 

"La population a été placée sous le régime de l'état de siège gouvernemental. Le régime de Moubarak a interdit Facebook, Twitter, et tous les autres sites Internet populaires.

L'internet est complètement bloqué en Egypte.


Demain, le gouvernement va bloquer le réseau 3 de téléphonie mobile. Certaines informations précisent que même les lignes fixes de téléphonie seront coupées demain, pour éviter tout suivi des événements.

La ville de Suez est déjà en état de siège. Le gouvernement a coupé l'approvisionnement en eau et en électricité. Les gens, y compris les enfants et les personnes âgées souffrent là-bas. Les patients dans les hôpitaux ne peuvent pas obtenir des soins médicaux urgents. Les manifestants blessés gisent dans les rues et la police anti-émeute empêche les gens de les aider.

Les familles des manifestants tués ne peuvent pas obtenir le corps de leurs fils pour les enterrer. Même situation dans le nord de Saini (El-Cheikh ville zoyad) et dans l'ouest de l'Egypte (Al-slalom). La police anti-émeute a réprimé les manifestants à Ismaïlia, Alexandrie, Fayoum, Shbin Elkoum, et au Caire, la capitale, dans de nombreux quartiers de la ville.

Le gouvernement se prépare à la répression contre les manifestants dans toutes les villes égyptiennes. Ils utilisent des bombes de gaz lacrymogène, des balles en caoutchouc, des produits chimiques comme le gaz moutarde contre les manifestants.

Plusieurs manifestants ont été tués aujourd'hui par les véhicules blindés de la police anti-émeute. Des fonctionnaires en civil portant des couteaux sont venus intimider les manifestants. Des bandes armées déployées par le ministère égyptien de l'Intérieur errent dans les rues du Caire et mettent le feu ... pour diaboliser les manifestants et justifier les brutalités policières et la torture d'État.

Tout cela a eu lieu au cours des trois derniers jours lors des manifestations pacifiques au Caire et dans d'autres villes. Maintenant, avec le silence suspect des médias locaux et le manque de couverture des médias internationaux, Moubarak et son gang bloquent tous les canaux qui pourraient dire au monde ce qui se passe.

Les gens qui appellent pour leur liberté ont besoin de votre soutien et votre aide. Allez-vous leur donner un coup de main?

Les militants sont en train d'inonder le net (YouTube et autres sites) avec des milliers de photos et des vidéos montrant des tirs de la police anti-émeute sur les personnes désarmées. La police a commencé à utiliser des munitions contre les manifestants. Une jeune fille de 15 ans a été blessée et un autre homme de 25 ans a reçu une balle dans la bouche.

Rien de tout cela n'est apparu dans les médias, et il va se passer encore plus de choses demain. Allez-vous garder le silence? Allez-vous vous taire face à toutes ces actions inhumaines et la cruauté ?

Nous ne demandons pas grand-chose, juste la diffusion de ce qui se passe."



"The people in Egypt are under governmental siege. Mubarak regime is banning Facebook, Twitter, and all other popular internet sites Now, the internet are completely blocked in Egypt.

Tomorrow the government will block the 3 mobile phone network will be completely blocked. And there is news that even the phone landlines will be cut tomorrow, to prevent any news agency from following what will happen.

Suez city is already under siege now. The government cut the water supply and electricity, people, including, children and elderly are suffering there now. The patients in hospitals cannot get urgent medical care. The injured protesters are lying in the streets and the riot police are preventing people from helping them. The families of the killed protesters cannot get the bodies of their sons to bury them.

This picture is the same in north Saini (El-Sheikh zoyad city) and in western Egypt (Al-salom). The riot police is cracking down on protesters in Ismailia, Alexandria, Fayoum, Shbin Elkoum, and Cairo, the capital, in many neighborhoods across the city.

The government is preparing to crackdown on the protesters in all Egyptian cities. They are using tear gas bombs, rubber and plastic pullets, chemicals like dilutes mustard gas against protesters.

Several protesters today have been killed when the armored vehicles of the riot police hit them. Officials in plain clothes carrying blades and knives used to intimidate protesters. Thugs deployed by the Egyptian Ministry of Interior are roaming the streets of Cairo, setting fire on car-wheels as means of black propaganda to demonize protesters and justify police beatings and state torture.

All this has been taken place over the past three days during the peaceful demonstrations in Cairo and other cities. Now, with the suspicious silence of the local media and the lack of coverage from the international media, Mubarak and his gang are blocking all the channels that can tell the world about what is happening.

People who call for their freedom need your support and help. Will you give them a hand?

The activists are flooding the net (youtube and other sites) with thousands of pictures and videos showing the riot police firing on armless people. The police started to use ammunition against protesters. 15-year old girl has been injured and another 25 year old man has been shot in the mouth.

While nothing of these has appeared in the media, there is more to happen tomorrow. Will you keep silent? Will you keep your mouth shut while seeing all these cruelty and inhumane actions?

We don’t ask for much, just broadcast what is happening.
"

05/06/2010

Grand Incompris

Jean-Louis Masson n'est pas tant le dangereux censeur que tente de décrire la (vilaine tant que diffamatrice) blogosphère, qu'un homme accablé, désireux de mener à bien la (sainte) mission sénatoriale dont il est investi.

Mais qui cache, en fait (et pudiquement), la réalité de l'ingratitude de pareille tâche.

Car ce n'est pas tant ce que dit Jean-Louis Masson qui est intéressant, que ce qu'il ne dit pas.

Ce que Jean-Louis tait, tout en maxillaires serrées, fièrement, c'est la presssion permanente des lobbies divers et variés, prêts à toutes les turpitudes stratégiques pour assurer, à ceux dont ils défendent les intérêts, un maximum de pognon, au travers de lois favorables au bon engraissement de leur business (et c'est pas une grandeur d'âme à deux balles et un sens de l'intérêt commun au rabais dont il faut être doté afin que de résister aux sirènes des comptes en Suisse, mâ'ame Michu).

Tout comme Jean-Louis, drapé dans son abnégation, tait la violence des cadences infernales subies par le sénat, le rythme  diabolique des projets de lois qui se succèdent à une échevelante vitesse, qui ferait passer celle d'une chaîne de production pour celui d'un run-trainer utilisé  par une limace sous Valium.

Pareille pudeur est infiniment émouvante.

Tant la (terrible) Vérité, concernant ces (terribles) conditions de travail (terriblement) inhumaines, atteste du Courage avec lequel ces héros de la République officient, opiniâtrement, dans l'ombre, pour être ensuite copieusement diffamés, voire grassement insultés sur LeTernet.

Des conditions de travail déshumanisantes puisqu'elles ne te laissent pas même une (poignée de) minute(s) pour consulter le dernier buzz sur Twitter.

Pas plus que le temps d'acquérir l'Ipad flambant neuf que ton fils t'a réclamé, les yeux humides,  il ya quelques jours, depuis que tous ses camarades ont décrété qu' "en étant dépourvu, il est un parfait trou du cul" (oui, parfois le jeune Geek s'exprime en vers, lol ptdr).

Quant à espérer penser pouvoir hypothétiquement peut-être éventuellement écouter un bon Sardou sur Deezer...

 

 

Voilà.

Voilà l'étendue de ce que Jean-Louis Masson épargne à ses concitoyens.

Et à ses camarades (dans un grand élan de retenue qui tire les larmes) brisés par les cadences infernales, comme lui,  qui devront profiter d'une retraite bien méritée bien plus tard que prévu. Non sans avoir consenti à une baisse de salaire, vraisemblablement, avant que n'arrive cette trêve salvatrice.

Mais un député, comme un ministre, se doit d'être exemplaire, c'est ainsi.

Alors qu'en son for intérieur, Jean-Louis serre ses petits poings, rageusement, et voudrait, de toute son âme, avoir tout simplement LE TEMPS.

LE TEMPS de VERITABLEMENT pouvoir se pencher sur les problèmes dont il a la très haute charge.

De ce temps, Ô luxe incommensurable, qui permettrait de comprendre que l'anonymat sur Internet est une vaste plaisanterie, DANS LE FOND.

Qu'il suffit, concernant la plupart des blogueurs, de leur adresser un mail (ou de le faire expédier par sa sécrétaire qui, elle, l'a le temps, la bougresse) afin qu'il ne te révêlat leur identité véritable. Qu'il y a extrêmement souvent un lien permettant de le faire sur leurs infâmes blogs noircis de leur infâme prose.

Que la plupart d'entre eux ne chercheront nullement à se soustraire à une action en justice, pour la simple et bonne raison qu'il ne sont ni Mesrine, ni Carlos.

Et pour l'autre et simple bonne raison itou que la Justice, parfois, pourrait même débouter leurs poursuivants.

Que les moyens légaux de poursuivre ceux qui n'appartiendrait pas à cette catégorie de gens censés, simplement soucieux de profiter du peu de liberté d'expression et des lambeaux de moyens d'action qu'il leur reste, existent déjà. Et qu'il n'ait point besoin de surcharger un emploi du temps, déjà dantesque, afin que de s'atteler à cette tâche.

Que les services de renseignements et de police adéquats oeuvrent déjà pleinement en ce sens.

Que finalement, on est toujours le con de quelqu'un. Particulièrement lorsqu'on occupe des fonctions politiques.

Qu'eu égard à la dignité de celles-ci, il convient de prendre quelque hauteur. Particulièrement lorsque ladite critique se résume à un flot d'insultes.

De ce temps, Ô luxe incommensurable,  qui permettrait de comprendre que, dans ce cadre-ci, particulièrement, il vaut mieux laisser dire qu'on est un con, plutôt que de s'en offusquer.

Et de ne point laisser le moindre doute à ce sujet (comme le disait, à peu près en ces termes, le regretté Coluche. Qui aurait  vraisemblablement eût beaucoup de peine à s'exprimer, en des temps aussi troublés, en matière de Liberté d'expression, que les nôtres).

De ce temps, Ô luxe incommensurable, qui permettrait à nos fiers sénateurs d'étudier les textes qu'ils votent, et la moindre de leurs implications. De ne plus menacer une carrière politique exemplaire en dénoncant, courageusement, à l'instar de Charles de Courson, député Nouveau Centre de la Marne qu': "On n’a pas le temps d’examiner correctement les textes. Le gouvernement nous ensevelie sous les projets de loi".

De profiter pleinement, une fois ce temps reconquis, des diverses sources d'information que constituent LeTernet.

De pouvoir prouver, par un rapide clic, qu'en matière d'anonymat, on en connaît un rayon. Quand même.

M. Masson, "Affreux, Sale, Bête et Méchant" est de tout coeur derrière vous.

Courage.

Ca va être dur.

 

 

09/11/2009

Sans sûr

"Il n'y a aucune censure".

Eric Besson, ministre des immigrés (mais loin, alors).

débat sur le net : NKM vs Besson
par LePostfr

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu