Avertir le modérateur

13/05/2012

Liberté, Egalité, Communautés

Evidemment, LA JOIE EST LA.

Nous venons de tourner la page de cinq années d'une casse sociale telle qu'elle n'avait plus été pratiquée en France depuis de TRES nombreuses années.

Accompagnée de l'arrogance et de l'incohérence stratégiquement nécessaires à sa mise en oeuvre, rendant particulièrement difficiles les combats à mener contre cette saloperie à l'état pur.

Pour autant, à l'image de la "gauchitude" du gouvernement qui va se mettre en place, cette joie là ne peut être, évidemment, que modérée.

Parce qu'Hollande et le parti "socialiste" ne paraissent évidemment pas être à la hauteur des pressions qui s'exerceront sur eux, et donc sur nous.

Parce que quoi qu'il en soit, ils n'entendent pas y résister avec la vigueur d'une véritable Gauche...

Et puis, surtout, parce que le gouvernement que nous allons foutre à la porte dans peu de temps, à force que d'avoir été se vautrer dans la fange de l'extrême-droite, laisse le pays dans un état bien pire que celui dans lequel il l'a trouvé.

Avec l'odeur de merde qui va avec.

La HONTE coupable d'être raciste, puisqu'il était encore évident, il y a peu, que souscrire à pareille idéologie relevait d'un archaïsme intellectuel proprement indéfendable, a été HABILEMENT et STRATEGIQUEMENT transformée en FIERTE revendiquée d'être plus français que "les Autres".

Revendiquée par les plus hauts représentants de la Nation, exaltée par ces pseudos défenseurs de la Patrie qui, agissant ainsi, déféquaient littéralement sur ces deux notions dont ils reniaient les fondements mêmes.

La Liberté, l'Egalité et la Fraternité souillées par ceux-là mêmes qui prétendaient en être les fervents défenseurs, en somme.

La Liberté réduite à celle de s'exprimer des pires raclures racistes.

L'Egalité résumée à celle d'être aussi cons les uns que les autres dans un communautarisme encouragé.

La Fraternité pratiquée, entre eux, des membres de chacune desdites communautés.

Point barre.

Parce qu'outre le fait d'avoir "décomplexé" un racisme déjà existant chez une partie des français dits "de souche"; et par là même, de permettre qu'il ne se répande à d'autres portions de cette même population qui ne partageaient pas jusque là les mêmes idées; la mise en avant permanente du "politiquement insalubre" a fini par avoir les mêmes effets au sein des tranches de population déclarées adverses.

Parmi lesquelles ils existaient, jusque là, les mêmes proportions d'imbéciles.

Mais dont le discours xénophobe, rendu apparemment légitime par la politique UMPFNiste de ces dernières années, a fini par se répandre, à échelle égale, au sein de ladite population.

En clair, et pour le dire plus simplement:

Pilier de la stratégie du sarkozysme, la tactique consistant à dresser les français les uns contre les autres a fonctionné à plein régime...

Particulièrement dans une période de "Grande Krise", dont l'une des caractéristiques est la nécessité absolue de désigner un Ennemi, un Responsable.

Absolue nécessité exploitée jusqu'au trognon par les divers groupuscules "crypto-fachos" et/ou "réaco-intégristes" qui ont bien compris qu'ils avaient là une "carte à jouer"...

Au sein desquels on n'entend plus désormais parler que de "rassemblement trans-mouvements", de "dépassement du clivage Gauche-Droite" et autres termes à la con trouvant écho auprès de leurs disciples, pauvres gens bouffés par l'angoisse plus à plaindre qu'a blâmer, se lançant dans le militantisme "dans l'urgence" et sans aucun "bagages".

Une manière assez grossière de tenter de rendre crédible le "gloubiboulga idéologique" dont ils abreuvent lesdits disciples, cibles priviligiées parce que victimes idéales...

La "convergences des brutes" est engagée, donc, et pas mal avancée, déjà.

Et pour ceux qui refuseront de choisir leur camp -ennemis désignés des deux factions parce que ne se reconnaissant dans aucune de leurs crétines horreurs- ne restera plus qu'à raser les murs.

Parce que, bien que l'Unité qu'ils appellent de tous leurs voeux n'aura pas lieu (trop de différences dans leurs haines respectives, malgré tout), il finira bien par se dégager, après diverses luttes intestines, deux factions.

Puisque c'est la condition même de l'existence de ce type de mouvements.

Il suffit de tendre l'oreille à n'importe quel coin de rue, dans la vraie vie, ou de parcourir le premier site un peu fréquenté sur le Ternet, pour constater la montée en puissance de ces racisme"s" et de ces intégrisme"s" de tous bords.

Ce qui explique sans doute mon aversion pour certains "néo-penseurs" du Net, expliquant tranquillement que "la lutte contre le racisme n'est pas une priorité".

Qu'il convient de lutter, avant tout, contre l'ultra-libéralisme et que, quasi-automatiquement, les problèmes liés au"x" communautarisme"s" disparaitront d'eux mêmes.

Cette théorie là me ferait bien rire si je ne pouvais m'empêcher de penser à une image un peu tordue:

Un zenti défenseur de la théorie sus-nommée expliquant aux racistes d'un bord et de l'autre que "Oui, mais bon, 'comprenez Camarades, l'Ennemi, c'est le Grand Kapital!", le tout au milieu d'abrutis haineux s'étripant joyeusement...

Et bien que j'ai longtemps partagé ce point de vue, il est temps désormais d'ouvrir les yeux,  les choses s'étant très nettement aggravées par rapport à l'époque durant laquelle ce type de raisonnement était encore valable. Et qu'il est temps, désormais, de VRAIMENT combattre ces malades là...

Ce qui n'empêche pas, d'ailleurs, de continuer, encore et toujours, de lutter contre les sources du mal en question.

Puisqu'évidemment, je n'en doute pas, les racines de ces saloperies là sont bel et bien économiques, et donc sociales, avant tout.

Mais continuer d'ignorer que les conséquences des inégalités dont on parle ici sont, dorénavant, devenues au moins aussi dangereuses que leurs causes, serait proprement suicidaire...




Saian supa crew - la preuve par 3 par Wouafam

19/09/2011

Dissection bis

Reçu par mail ces jours-ci (merci camarade ;-D), un document particulièrement édifiant, issu du site "L'Alsace Libertaire", qui complètera, autant qu'il l'étoffera brillament, ce billet-ci.

Et lorsque le boulot est aussi bien fait, pourquoi ne pas en profiter, huh?

23/08/2011

Au bal... Au bal masqué... Oï, Oï!

 

Nous l'avons évoqué ici à plusieurs reprises, à travers moults exemples, l'une des caractéristiques de l'extrême-droite, particulièrement depuis que celle-ci souhaite ardemment être reconnue comme "fréquentable", est d'avancer masquée.

Vieille technique, antique stratégie qu'elle met en oeuvre dans "la vraie vie" depuis la nuit des temps, et qu'elle décline à travers tout le Net, sur tous les sites, nombreux, qu'elle infeste de ses "nauséabondes idées" (expression gaucho typique inside. Totalement assumée, en outre).

Il faut reconnaître que cette "mascarade idéologique" lui est indispensable, pour ne pas dire inévitable, afin de recruter de nouveaux militants.

Et on le comprend aisément.

Parce qu'il apparaît évident que c'est là sa seule chance d'attirer qui que ce soit, de but en blanc, en dehors de fêlés d'ores et déjà convaincus, du type d'Anders Behring Brevik.

Parce qu'il apparaît totalement limpide que "Chacun chez soi, dehors les métèques" est on ne peut plus brutal, pour un premier contact, comparé à: "Il faut tout simplement agir en partenaire avec l'Afrique, avec les peuples d'Afrique. C'est seulement la compréhension mutuelle et la coopération positive qui résoudront efficacement et durablement les problèmes liés à l'immigration." [1]

Ou comment prôner l'immigration zéro, "la France, c'est pas une poubelle, merde!", tout en ayant des larmes dans le fond des yeux "parce que, bon, les bougnoules les nègres les étrangers, c'est quand même des Hommes. Pas français, mais des Hommes."

Parce qu'il est évident que "l'engeance youpine tient les cordons de la finance mondiale, c'est pour ça que tu crèves, camarade prolétaire" est moins "accrocheur" que "le lobby sioniste trouve dans l’origine ethno-confessionnelle de beaucoup d’agents impériaux de par le monde un terrain privilégié pour défendre la place de l’État d’Israël parmi les centres de domination". [2]

Reconnaissons quand même que c'est plus "lisse". Et qu'on s'approche ainsi plus -en apparence seulement, 'videmment'- de l'analyse politique que des propos de comptoirs.

Ce que sont pourtant ces déclarations tirées du blog d' "Egalité & Réconciliation" et du blog personnel de Vincent Vauclin (nous y reviendrons plus tard, ne t'inquiètes pas si tu ne connais point, tu regretteras bien assez tôt d'avoir comblé cette lacune...)

Parce que "rejoins notre fière et pure communauté afin de combattre, concrètement, l'allogénisation de la race blanche" est bien plus alarmant, pour qui n'est pas foncièrement raciste, que "l'association participe à la sauvegarde et favorise la pérennité de l'environnement et du patrimoine commun des peuples européens" [3] (NDLR: Mais plutôt blanc, quand même. Et chacun chez soi, 'videmment).

Parce que "confiez-nous vos enfants, qu'on les élève, enfin, dans l'amour et la gloire de la race blanche" est moins anxiogène, pour qui éprouve encore quelques réticences à l'égard de la notion de "race pure", que "nous souhaitons aider les parents à éviter à leurs enfants les lectures inutiles ou nuisibles, dans lesquelles la préoccupation pour la « diversité » devient la seule obsession et tient lieu de pensée". [4]

On l'aura compris, donc, depuis toujours, en vue de "faire de nouvelles recrues", l'extrême-droite a recours aux plus tortueuses techniques de "lissage" de son discours "politique".

La soi-disante fraternité entre frères de sang étant plus vendeuse que les coups de lattes dans la gueule qu'elle ne manquera pas d'engendrer envers ceux qui n'en sont pas.

Viendra ensuite le moment d'amener les nouveaux sympathisants vers ces pratiques là, une fois qu'ils auront adhéré à la cause.

Chaque chose en son temps, mein kamarad.

"Egalité & Réconciliation", mouvement fondé par Alain Soral, ex-idéologue du Front National (après avoir été ex-communiste) est sans doute l'une des organisations d'extrême-droite qui a poussé le plus loin ce concept et ses techniques.

C'est d'ailleurs Alain Soral lui-même qui initia la "bonnefréquentisation" du Front National.

Au point que le flou permanent caractérisant la "sémantique soralienne" finit par entraîner dans son sillage, et dans celui d' "Egalité & Réconciliation", un public aussi divers que varié, un public qu'on aurait pu croire, par ailleurs, rompu à l'exercice de "décodage" des discours "propagando-idéologiques".

Au point que le discours anti-capitaliste, aux accents quasi-révolutionnaires du bras droit d' "Egalité & Réconciliation", finit même par trouver écho auprès de "militants de la rive opposée".

Ainsi le mouvement des Indignés, que l'on peut raisonnablement situé plutôt extrêmement à Gauche, compte-t-il dans ses rangs certains naïfs éléments qui tendent une oreille approbatrice lorsque Soral s'exprime à travers les mots de son sbire, Vincent Vauclin.

Vincent Vauclin est le co-fondateur, avec d'autres associations et partis aussi charmants que "Union Nationale Démocrate, Alternative Populaire, le Parti des Républicains, Libertitude, Socialisme et Souveraineté, Mouvement Agir pour l'Avenir" [5], d'une organisation nommée "La Dissidence".

Ne nous y trompons pas.

Malgré les accents révolutionnaires pris par l'organisation en question, malgré les mots "classe ouvrière", "prolétariat" et autres "luttes des classes", utilisés à tort et de à travers à longeur d'interventions dudit Vauclin sur le Net, il s'agit bel et bien d'une organisation d'extrême-droite.

Vincent Vauclin, lorsque l'on gratte (il n'est même point besoin de gratter fort) le vernis dont il recouvre sa rhétorique, apparaît tel qu'il est:

Le bras droit, pas encore armé (ou pas) d' "Egalité & Réconciliation". Sinon un grand ami, au moins un disciple d'Alain Soral. Il emploie d'ailleurs à l'égard des membres d' "E&R", le terme de "camarades", ôtant, pour un instant, sa sombre cagoule.

"Ami politique" dont il partage, au-delà des idées, un certain goût du tournage de veste, puisqu'il a, selon ses dires connu la même dérive d'un bord de l'Extrême Gauche à celui, diamétralement opposé, de l'extrême-droite.

"Ami politique" dont il a particulièrement bien retenu les leçons, notamment en matière de "camouflage idéologique" et d'infiltration des mouvements contestataires.

Et qu'il met en oeuvre, aidé de quelques tristes sbires, sur le forum "Réelle Démocratie" et autres pages fessebouc relatives au mouvement des Indignés. [6]

Si les exaltés ainsi que les plus naïfs d'entre nous peuvent, de prime abord, être dupés (j'ai moi-même fait les frais des "manigances lexicales" de Vincent Vauclin et ai relayé, un temps, un texte du triste sire s'adressant aux forces de l'ordre), ceux qui liront ce billet ne le seront plus.

Ou alors adhèrerons aux thèses du mouvement fachoïde de "La Dissidence" et donc d' "E&R", en toute connaissance de causes.

Les autres pourront relayer ce billet, s'ils le souhaitent et le jugent utile.

Le message à transmettre est clair, limpide, à l'opposé de la façon de faire de ces néo-nazillons cryptos-fachos:

"Egalité & Réconciliation" est un mouvement d'extrême-droite, "La Dissidence" également.

Qui n'a rien à voir avec le mouvement des Indignés et quelques autres initiatives de Gauche, qu'elles soient radicales, extrêmes ou pas.

Foutons les dehors.

L'air sera plus pur.

Le reste?

On s'en bat la race, cousin.

 


Detournement par le fn du clip la rage par alexalex31340

[7]

 

 

 

 

[1] "La grande hypocrisie de l'immigration", Blog personnel de Vincent Vauclin, 26/01/2009.

[2] "Qu'est-ce que l'Empire?", Blog "Egalité & Réconciliation", Thomas Boussion, 21/08/2011.

[3] Blog de l'association "Des racines et des elfes" ("Européens, libres, fiers, enracinés et solidaires"), page décrivant l'objet de ladite association.

[4] Blog de "L'école des Elfes", branche "éducation" de l'association citée ci-dessus.

[5] Page capturée sur le forum "Convergences" (tiens, un terme de gauchiss'...), forum dédié à "La Dissidence" et ses disciples, trompés ou convaincus.

[6] Page Facebook des Indignés de Montpellier.

[7] Illustration sonore de détournement extrême-droitier (suivi de la réponse qui lui fût adressée). On notera que les cyber-nazillons n'hésitent pas à "chasser" là où, à priori, on les attend le moins...

 

Pourquoi le taulier nous emmerde-t-il avec ces renvois en fin de page? Deux raisons à cela:

L'essentiel des "références" ci-dessus, elles-mêmes citées dans le billet, renvoie à des sites vers lesquels je me refuse de créer des liens. Dénoncer les manipulations de cette engeance là est une chose, leur faire de la pub en n'ayant, pour mes lecteurs qu'à cliquer sur un lien les envoyant là-bas en est une autre. Par ailleurs, non content d'avancer masqués, les fafs ont tendance à tenter de supprimer leurs traces une fois découverts. Le billet sur "La Desouchière" s'est-il ainsi vu, au fil du temps, renvoyer vers un paquet de liens morts, ce qui devrait ne plus se produire en procédant ainsi.

Si toutefois quelqu'affreux passant ici remettait en cause la véracité de ces citations, il lui suffira de copier-coller les textes cités, mots à mots, dans le premier Google venu. En général, le faf n'est pas doué pour le ménage...

 

 

 

[Edit du 01.09.2011]

CoinDissidenceSoralienne.jpg

 

Riante mise en scène photographique d'Alain Soral, capturée sur le site d' "Egalité et Réconciliation", ce jour. Gageons que l'emploi du terme "Dissident" n'est que le fruit d'une malheureuse coïncidence lexicale... Forcément.


 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu