Avertir le modérateur

28/09/2010

Un lapsus peut en cacher un autre

Il est plutôt fascinant de voir à quel point l'on peut s'intéresser aux lapsus, assez peu révélateurs, finalement, sortant de certaines bouches, ignorant totalement, dans le quasi-même temps, ceux -pas si inconscients que ça- qu'on tente de faire pénétrer, assez violemment, dans notre intimité cérébrale.

Ainsi, lorsque la majorité au Pouvoir mais plus pour longtemps parce que faudrait arrêter de déconner deux secondes quand même déclare (comme un seul homme) "percevoir une DECELERATION" de la mobilisation citoyenne contre Eux, qui veulent nous voir crever au travail, Nous, le Peuple au mouroir devrions entendre (comme des millions que nous sommes) que cette bande-d'escrocs-des-chiffres-et-des-mots ne peut avouer "craindre une RADICALISATION" d'icelle.

Fascinant mélange des sonorités, des sens, des chiffres, certes.

Mais le ton ne trompe plus, lui.

Et on dirait bien celui de la peur panique qui fait dire n'importe quoi, n'importe comment difficilement masquée, tout de même.

 

 

26/09/2010

Faut pas rester là, monsieur

 

Ainsi, donc, comme le répétait benoîtement disait Benjamin Lancar, pourfendeur en ligne de gauchiss' blogueurs (et inversement), LeTernet est bel et bien l'antre du Mal (marxiss').

Ainsi, donc, de dangereux représentants de la Gauchosphère osent-ils écrire tout Net ce que des millions de français derrière leur clavier commencent à rêver trop tout bas pour le moment, mais quand même, ça se précise:

 

NICOLAS SARKOZY NE SERA PAS REELU EN 2012!


Lesdits blogueurs cherchent, d'ailleurs, à étayer leur pitoyable tentative de manipulation de l'opinion en ligne, par le biais d'une chaîne virtuelle les unissant, laquelle vise à avancer 5 bonnes raisons au fait que N.Sarkozy n'obtienne pas de second mandat (et même dans ses cauchemars les plus opprimants, lorsque les plus immondes démons révolutionnaires viennent lui chuinter "L'Internationale" à l'oreille (qu'il a fine) , Benjamin n' a JAMAIS eu à affronter pareilles forfanteries (qu'il a en sainte horreur)).

"Affreux, Sale, Bête et Méchant"; convié par la céleste Céleste à se joindre au sabbat purificateur; va donc te révéler, ami lecteur, cinq incantations à répéter chaque matin, même en te rasant. Et à ton collègue de bureau, même en bossant, après qu'il t'ait demandé, la peur dans les yeux:

 

"Pourquoi donc, qu'en 2012, ce serait pas encore l' Nicolas l'président de la République?"

 

1. Un président de la République doit rester DIGNE (surtout en plein bordel ambiant)!

Qui voudrait (à nouveau) d'un président qui, non content d'être incapable de prendre une quelconque hauteur (le type est quand même AU SOMMET DE L'ETAT...), se comporte régulièrement comme la dangereuse racaille qu'il prétend combattre (surtout aux plus bas des sondages)?

Qui voudrait (à nouveau) d'un président pyromane, qui déclarait il y a peu, avec une arrogance même plus dissimulée :"Désormais, quand il y une grève en France, plus personne ne s'en aperçoit!", alors que le climat social est à la tempête, et que le vent, pour X raisons, n'est pas prêt de s'arrêter de souffler?

Qui voudrait (à nouveau) d'un président dont l'indignité est telle qu'elle se voit, comme une légion d'Honneur pendouillante au blazer d'un gentil donateur de l'UMP, depuis l'Etranger même?

2. Un président de la République doit tenter de RASSEMBLER (surtout en plein bordel ambiant)!

Qui voudrait (à nouveau) d'un président qui, malgré un discours d'investiture quasi-lutherkingnien (à partir de 04:06, ICI!), mène une politique lepéniste, afin de masquer son incapacité à faire face aux réels problèmes?

Qui voudrait (à nouveau) d'un président qui, plutôt que d'apaiser les tensions communautaires qu'il déclare déplorer, souffle sur les braises d'un feu qui couve partout, en ces temps où payer le loyer devient difficile (et ce, quelle que soit l'origine ethnique du locataire)?

3. Un président de la République doit impérativement défendre l'INTERET COMMUN (surtout en plein bordel ambiant)!

Qui voudrait (à nouveau) d'un président qui, non content de s'afficher ami intime des puissances du pognon, met en pratique la pire politique de favoritisme envers les classes sociales ultra-favorisées?

Qui voudrait (à nouveau) d'un président qui, aveuglément, continue de mener cette politique malgré l'évidence d'un conflit social imminent et extrêmement dur, si un minimum (!) d'égalités n'est pas rétablie prestement?

4. Un président de la République doit savoir ECOUTER (surtout en plein bordel ambiant)!

Qui voudrait (à nouveau) d'un président qui, non content de chercher à museler toute opposition, continue de faire la sourde oreille alors que celle-ci parvient malgré tout à se faire (un tant soit beaucoup trop peu) entendre?

Qui voudrait (à nouveau) d'un président qui, malgré les nombreuses voix qui s'élèvent contre l'action de son gouvernement, persiste et s'entête dans les plus honteux et abjects égarements électoralistes?

5. LA FIN DU MONDE EST PROCHE, SI ON NE LE(S) VIRE PAS MAINTENANT!

Indigne d'une aussi haute fonction, en France et hors de ses frontières, divisant pour mieux (péniblement) continuer de régner, rendu sourd par la multitude de voix qu'il aura soulevé contre Lui, et soucieux de continuer à satisfaire sézamilérich, N. Sarkozy, fin 2011, n'entendra pas s'approcher, menaçante tant que décidée, la Justice Populaire.

Menée par Xavier Bertrand et François Copé, une fronde interne, finira par avoir raison des derniers soutiens dont il disposait au sein de la majorité. Frederic Lefebvre en profitera pour le faire emprisonner, quelques semaines plus tard, pour haute trahison, alors que les citoyens français, chauffés à blanc par l'idée de travailler jusqu'à ce que mort s'en suive, prennent l'Elysée d'assaut, après un mouvement de révoltes né le 23 Septembre 2010, et qui a très largment dépassé le simple enjeu des retraites, aux fils du temps et de la colère.

Puis Frederic Lefebvre se proclamera "Roi de la République", point d'élections, le chaos s'abattra sur la France, comme une mèche de cheveux trop fournie pour que tes oreilles ne la retiennent plus longtemps, et que tu aurais pris, brutalement, dans l'oeil.

François Fillon, chargé de veiller sur N. Sarkozy et son cachot, ne tiendra pas compte de l'avertissement de N. Morano, qui lui avait pourtant bien dit: "Surtout, surtout, tu ne le nourris JAMAIS après minuit! JAMAIS!".

L'Afghanistan sera alors mystérieusement envahi par une horde de Gremlins rageurs, porteurs de l'étendard français.

Conflit mondial.

Puis nucléaire.

Puis fin du Monde.

 

...

 

Il apparaît donc évident que, quoi qu'il arrive, Nicolas Sarkozy ne sera pas réélu en 2012.

Pour des raisons aussi élémentaires (et donc, à la portée du premier ex-sarkozyste venu) que celles exposées dans les quatre premiers points de ce billet, qui; si elles ne sautent pas aux yeux de tous, une bonne fois pour toutes fissa, et que rien n'est fait pour karchériser la politique  française un bon coup; nous conduiront inexorablement aux situations extrêmes (à un ou deux détails près) développées dans le point 5.

Personne ne voudrait de F. Lefebvre en "Roi de la République"?

On est d'accord.

 

 

 

 

 

 

(Et puisqu'il s'agit d'une chaîne, je tends mon bout de maillon (en toutes amitiés bloguesques) à Tgb, Superno et Le Yéti, qui auront sans doute de brillants arguments permettant de savoir si oui, ou MERDEEEEEEEEEEEEEEEUUUUUU!, Sarkozy sera réélu en 2012).

 

 

 

 

15/09/2010

Socialist party is back!?

Interro surprise:

Qu'y a-t-il de plus incongru dans le document suivant?:

 

.Quand Royal découpe la presse ...
envoyé par franceinter. - L'actualité du moment en vidéo.


a. Qu'un membre du parti (dit) socialiste rompe le silence omertesque de la langue de bois, habituellement pratiquée par ses représentants, face aux camérazémicros?

b. La réaction, hors de propos, du journaliste, qui lui ne parvient toujours pas à se défaire de ses vieux réflexes de salarié asservi par au service de J.L Hees (et ses potes)?

Vous vous appuierez sur le (brillant) billet suivant, afin d'étayer votre propos.

Vous avez quatre heures.


09/09/2010

Le pouvoir n'a plus que le Pouvoir. Prenons-le!

Et si, enfin, tu réalisais que le discours officiel (et donc politico-patronal) concernant la prétendue indépassable immuabilité  (même pas dicutab' tellement qu' c'est juste du bon sens, mâ'ame Michu) de ne pouvoir faire autrement que te faire bosser jusqu'à l'orée du cimetière n'était, en fait, que purement idéologique?

Et si, enfin, tu étais réellement convaincu que cette volonté de t'épuiser au travail, malgré l'arthrite et la vue basse (entre autres) qui ne manqueront pas de t'assaillir quelques petites années (juste) avant une retraite bien méritée, n'était en fait qu'une façon, pour cette classe financiaro-bourgeoise de justifier qu'elle garde pour elle tous ces bénéfices accumulés depuis tant d'années d'ultra-libéralisme décomplexé?

Et si, enfin, tu réalisais, dans un accès de rage inhérent à pareille profonde injustice (qui brûle sévère le fondement), que  l'énième  actuel pillage de tes acquis sociaux (qui empêchent les dominants de faire toujours plus d'exponentiels profits) était simplement une volonté politique de satisfaire l'avidité de ces inhumains prédateurs, rendus boulimiquement dérangés par un gâteau toujours plus gros, dont ils craignent obsessionnellement de laisser choir la moindre miette, de peur de n'avoir à te la céder, même accidentellement?

Et si, enfin, tu réalisais, dans une tardive mais salutaire prise de conscience, que les patrons des principales organisations syndicales, bien loin de la légitime rage exprimée par leurs bases, te font croire, depuis des lustres (et quel que soit l'enjeu) qu'ils luttent réellement et ardemment (camarade)?

Et si, enfin, réellement écoeuré par toute ce brassage d'air, pseudo-revendicatif à base de coupes de champ' à l'Elysée, et d'effet d'annonces post-apéro militants (chevelus et barbus, mais galonnés), tu réclamais AUTREMENT ce qui t'est dû?

Et si, enfin, acculé que tu y es, tu te mettais VRAIMENT en colère, au point de décider de REPRENDRE LE POUVOIR, et pas seulement de façon éphémère et fantasmée, lors d'une (énième) manif bon enfant (tant que totalement et ridiculeusement inutile)?

Et si, enfin, tu décidais, mû par cette colère sourde, de REPRENDRE, ne serait-ce que symboliquement, les lieux qui t'appartiennent, comme les préfectures, les mairies ou tout autre espace public qui te reviennent de droit?

Et si, enfin, tu voulais, par ce biais, signifier au POUVOIR en place, et aux patrons mollassons des organisations syndicales sus-cités, que C'EST A EUX D'ECOUTER DESORMAIS, avant que de plier VRAIMENT, face à tes légitimes revendications?

Et si, enfin, tu décidais que Samedi qui vient (contrairement à l'insurrection, qu'on attend toujours), tu vas mobiliser un ou deux de tes camarades, qui comme toi, n'en peuvent plus de ce jeu de dupes et que bras dessus, bras dessous (mais le poing tendu quand même), vous alliez investir l'un des lieux symboliquement républicain de ta ville, ton village, pour y boire un bon coup, manger un bon quelque chose, tout en devisant joyeusement, mais résolument, avec d'autres de tes concitoyens qui, eux aussi, auront mobilisés potes, boutanches et motivation réellement contestataire?

Et si, enfin, emporté par ta saine tant que juste colère, ainsi que par le soutien de la part de tes congénères, tu faisais savoir, de quelque manière que ce soit, aux deux catégories d'escrocs précédemment évoquée, patrons de partis et patrons de syndicats, que c'est à eux de te suivre?

Et si, enfin, tu comprenais qu'ainsi, plutôt qu'à te lamenter sur ce qu'auraient dû faire tes pseudo-représentants, qu'ils soient syndicaux, politiques ou autres, tu réalisais, de la sorte , que TU ES LE PEUPLE et qu'ILS NE SONT RIEN, SANS TOI, NI FACE A TOI?

Et si, enfin...

 

06/09/2010

Nous sommes tous des retraités!

 



GREVE (massive) & MANIFESTATION (nationale):


MARDI 7 SEPTEMBRE 2010!


A l'initiative de l'intersyndicale CFDT, CFTC, CGT, FSU, Solidaires, UNSA;

(CITOYEN, tu es le bienvenu aussi!)


APPEL A LA GREVE pour la défense du système de retraites par répartition!



MANIFESTATION DEPARTEMENTALE

15 heures - Prefecture Nîmes

 

 

 

 

 



Et un Special big-up à l'irrespectable représentant de la PEEP, entendu ce matin sur "France Info, la radio de propagande qu'il te faut", qui déclarait (en substance et en éructements haineux):

 

"'Tain, mâ'ame Michu, une journée de classe et y'a déjà grèveeeeee ('culés de fainéants d' fonctionnaires d' l'education nationale)!!! Je leur demande de ne pas PRENDRE NOS ENFANTS EN OTAGE ('feignasses de privilégiés de mon c...)!!!"

 

 

Il est toujours amusant de constater que ce genre d'individu voit systématiquement en tous syndicalistes, militants et/ou simple citoyens qui refuseraient de ramper comme lui, un dangereux terroriste, armé jusqu'au dent, sur le point de faire sauter la cervelle de sa bien-aimée progéniture.

Alors que dans le même temps, aveuglé qu'il est par la propagande ambiante du "N'a pas l'choix, faut travailler pu vieux, pis c'est tout, TA GUEULE!!!", ce décérébré représentant de la PEEP s'avère incapable de comprendre qu'il est lui-même sur le point de les transformer en esclaves du travail qui rend libre , jusqu'à ce que mort s'en suive, ses mouflets.


Goûtu.


 

Pour les autres, A DEMAIN DANS LA RUE!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

29/08/2010

Les résistants? Quand y'en a un, ca va...

"Quand des hommes politiques ont totalement abdiqué devant la complexité du réel pour imposer l'ineptie comme vérité et la haine de l'Autre comme programme politique, ils ne méritent plus, en démocratie, le respect dû à leur fonction. Et quand ils ne cessent de déformer et d'instrumentaliser l'histoire dans un grand révisionnisme de la pensée, ils doivent s'attendre à des dénonciations vigoureuses, à la hauteur de leurs impostures. Il est grand temps, vraiment, de ne plus rien laisser passer à ce gouvernement.

Aussi la journée de rassemblements citoyens du 4 septembre sera-t-elle décisive. Celle du 7 septembre contre la réforme des retraites ne le sera pas moins. Les deux sont étroitement liées car nous savons bien que la violence et la xénophobie d'Etat font système avec la violence économique et sociale d'un gouvernement qui, en un peu plus de deux années, aura appauvri les plus pauvres, enrichi les plus riches, persécuté les plus fragiles et détruit la moitié des services publics pour les brader aux intérêts du privé. Les pétitions et les tribunes sont des armes essentielles pour alerter l'opinion publique, mais elles ne suffiront pas. On n'arrêtera pas cette folle machine sécuritaire et xénophobe sans un véritable sursaut citoyen, sans une prise de conscience individuelle et collective, sans un engagement de tous, c'est-à-dire un engagement de chacun.

L'enjeu n'est plus seulement nos libertés démocratiques fondamentales, mais ce qui les conditionne : notre liberté de penser, notre liberté d'expression, aujourd'hui remises en cause. Le temps n'est pas loin où une réflexion libre sur la violence pure sera condamnée pour « délit d'opinion » et censurée par un Etat dont la politique fait le lit de la barbarie. Mais le temps n'est pas loin non plus où les citoyens démocrates qui n'auront pas cédé à la peur, à l'indifférence ou au fatalisme, prendront leurs responsabilités, exerceront leur devoir avec courage et détermination et entreront en résistance pour mettre un terme à la politique du pire."

 

Pascal Maillard, Strasbourg, Août 2010

 


Kenny Arkana - desobéissance civile
envoyé par karine510. - Regardez les dernières vidéos d'actu.


 

19/01/2010

Une Majorité qui Pourrit (Mais bon, c'est la Nature...)


Le (pathologique) mauvais esprit des présentateurs (bobos) de Canal+, chaîne trotsko-cryptée, et plus précisément de l'émission (honteusement) gauchiss' "Le grand journal" , ne cesse de pousser (maladivement) ceux-ci à chercher des poux dans la luxuriante, tant que révolutionnaire, chevelure de F. Lefebvre, porte-parole (et Dieu sait si la tâche est ingrate) de l'UMP, parti au Pouvoir en cette (fière) France de l'Ordre Nouveau.

8,5% des adhérents UMP serait mort en 2009 selon F. Lefebvre
envoyé par zap-tele. - L'info video en direct.

Alors qu'il faut bien le reconnaître, la déclaration du penseur Umpiste (et chevelu) est, à l'évidence (et comme toujours), basée sur un sens aigu de l'observation, ainsi que sur une connaissance profonde (tant qu'admirab') de l'électorat dudit parti auquel il appartient (corps et âme (?), y compris les veuch'). Lequel électorat, particulièrement vieillissant, est donc (naturellement) porté à disparaître dans des proportions plus larges que le reste de la population. CQFD. (Merci camarade Lefebvre).

Preuve en est d'ailleurs fournie par les mêmes "journalistes" (qui décidément disent tout et son contraire, pourvu que leurs buts gauchisto-révolutionnaire puissent être poursuivis, implacablement): 

Il est désormais évident, donc, qu'aucune information émanant de ce repaire bobo-cathodico-ultra-autonome ne peut être créditée d'aucune espèce de confiance.

Les militants UMP (non-morts) tiennent d'ailleurs a adresser un message personnel, dans la plus pure tradition Umpiste, à M. Yann Barthès et autres Jean-michel Aphatie, (dangereux) journalistes (extrêmement) engagés (à Gauche), porté par Germaine Souillac, toujours en vie, et donc, toujours au Parti, elle.

DoigtMamie.jpg

Tenez-le vous pour dit, messieurs les scribouillards et autres vils esprits pétris de mauvaise foi contestataire, la Révolution est en marche, rien ne pourra l'arrêter...

Mais c'est vrai qu'en démbulateur, elle arrive moins vite. Quand même.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu