Avertir le modérateur

23/09/2010

Explicit Lyrics inside

 

Tention.jpg

En premier lieu, ami lecteur, prends un truc qui détend.

Si, si.

Qui assouplit velu, voire.

Qui assomme, carrément, mettons.

Allez:

Un bol de Lexomil, trois ou quatre litres de whiskys secs, une douzaine de clopes mal roulées mais qui font rire, ou tout ce qui pourrait seoir à l'impérative nécessité que TU TE DE-TEN-DES, avant que de subir pareils vicieux pinçages, si profonds farfouillages, aussi horripilants étirages de nerfs que ceux auxquels tu vas être soumis présentement.

 

...

 

Prêt?

'Tention, c'est du TRES TRES lourd (de chez balourd):

 

 

Oui.

 

...

 

On t'avait prévenu, hein.

 

...

 

Donc...

Pour résumer...(Ne serait-ce qu'au cas où certains, s'étant TROP détendus au préalable, aient pensé que ce que l'on peut ouïr à 02:11 dans la vidéo ci-au-dessus, ne soit dû à un effet hallucinogène, produit par les substances utilisées à cet effet):

Le type (apparemment sous calmants lui-de-même) te dit QUE:

Signer la pétition "Soutenez la poursuite du démantèlement des camps illégaux (de salauds d' pauv' à peine nationalement identifiab'  et même pas capab' de s'payer un emplacement aux flots bleus, 'lors qu'y tractent des caravanes à 500 000 et à l'aide de voitures de luxe, comment qu'si c'est pas scandaleux ça madame, bah on sait pas où qu'ca va aller à c'train là, que même la crise internationale, le chômage de masse, les boulots de merde payés avec de la merde, l'exploitation des salariés des pays où qu'on est payés avec de la merde plus merdique encore, les gamins obligés de bosser et/ou de faire la guerre, les soins et l'éducation inaccessibles, la planète qui crève, QUE TOUT CA, C'EST D'LEUR'FAUTE ET QU'Y SUFFIT JUSTE DE LES EXPULSER)", c'est en fait (prépare toi à chialer tellement que ça en est trop gerbant beau de pureté):

"Cette pétition, elle a évidemment pour objet de soutenir le gouvernement dans son action, mais elle a aussi pour objet, de montrer à tous ceux qui donnent des leçons aujourd'hui, que la France du coeur, la France généreuse, c'est la majorité présidentielle qui l'incarne"

 

...

 

Ce qui, conviens-en, n'est HUMAINEMENT pas audible, 'core moins que supportable, A JEUN.

Le dernier citoyen (normalement constitué) ayant essayé de supporter une telle dose de novlangue, d'ailleurs, est mort de saignements de nez nicaraguesques.

Après avoir chercher pendant cinquante six jours (et autant de nuits, sans pouvoir fermer l'oeil, de surcroît-donc) LE RAPPORT entre la désignation, la persécution et l'expulsion de populations-boucs-émissaires et une action "généreuse", dans laquelle le "coeur" interviendrait.

Alors qu'il y a, en ce moment même, des messages et des pétitions beaucoup, BEAUCOUP plus clairs:

 

 

syndicojones.jpg

 

Et qui, en matière de saignements de nez, ne présentent aucun risque.

Pas pour le tien, quoi qu'il en soit...

 

13/09/2010

Sur leur tête que c'est trop pas eux!

LaHaine.jpg
Déclaration de F. Lefebvre, porte flingue fardeau lourde croix parole de l'UMP:
Franchement1.jpg

 

Franchement3.jpg

CoupleDeFranchement.jpg
Non. Je ne crois pas. Et je vais vous dire, même, j'en suis sûr. Et je vais vous expliquer POURQUOI!

Franchement1er.jpg


Et là, mâ'ame Michu, Robert, et les autres, vous vous fourrez le doigt dans l'oeil de la République, jusqu'aux menottes.

En plus, soupconner à partir du physique, uniquement, en dehors de toute accumulation suspecte tant que foisonnante de soupçons, c'est pas joli-joli, je vais vous dire.

En tous cas, c'est pas des choses qu'on se permettrait de faire, Nous, à l'UMP."

 

24/08/2010

Desouche History X

Lorsqu'ils ont expulsé les sans-papiers, je me suis tu parce que c'est moi qui les avais rageusement dénoncés, Ils creusaient le trou de Notre Sécu!

Lorsqu'ils ont expulsé les roms, je me suis tu parce que c'est moi qui les avais rageusement dénoncés, Ils nous volaient Notre rare boulot!

Lorsqu'ils ont expulsé les "demi-français du droit pénal", je me suis tu parce que c'est moi qui les avais rageusement dénoncés, Ils refusaient de s'intégrer!

Lorsqu'ils ont expulsé les parents d'enfants multirécidivistes, je me suis tu parce que c'est moi qui les avais rageusement dénoncés, Ils les éduquaient comme des cons!

Lorsqu'ils ont expulsé les enfants multi-récidiviste, je me suis tu parce que c'est moi qui les avais rageusement dénoncés, Ils allaient fatalement recommencer!

Lorsqu'ils ont eu fini, il n'y avait plus personne, ni rien à expulser, hormis cette RAGE aveugle et sourde qui m'étreignait.

Lorsqu'ils ont eu fini, j'ai rageusement expulsé ma cervelle hors de ma boîte cranienne, d'un bon coup de flingue. Elle n'a jamais permis à une quelconque réflexion de faire taire ma RAGE, et d'y voir clair, cette pute.

 

(Dernier texte d'Adolphe Baudler, poète (heureusement) méconnu, en réponse à celui attribué à Martin Niemöller, pasteur (heureusement) plus connu).



Extrait american history x
envoyé par HiD3f. - Regardez plus de films, séries et bandes annonces.


23/08/2010

Sous le clavier, la rage (et les pavés...)

 

molot.jpg

 

 

 

Manifestations samedi 4 septembre à l'appel de plus de 50 organisations!

 

 

- A 14 h Maison carrée à Nimes;

- A 17h  au Cratere à Ales;

- Réunion préparatoire à Nimes, au "Prolé", 20    rue J. Reboul, le 26 aout 17h30 

 

 

Le PCF, Parti de Gauche, NPA, ATTAC, les Alternatifs, UD CGT et plusieurs syndicats CGT, RESF, Forum gardois des migrants ont déja annoncé  leur présence! 

 

 

-Suivie d'une conférence de presse à 18h30;

-Contact affreuxsale@orange.fr (Qui fera suivre!)

 

 

 

" Paris, le 4 août 2010,

 

Une avalanche de discours et d’annonces provocatrices s’est abattue depuis plusieurs jours sur notre pays. Jusqu’au plus haut niveau de l’Etat, on entend des propos qui étaient jusqu’à présent l’apanage de l’extrême droite. Le président de la République, lui-même, montre du doigt des communautés et des groupes sociaux entiers, stigmatise les Roms, les Gens du voyage, les étrangers, les Français qui ne sont pas « de souche », les parents d’enfants délinquants, etc. Ce faisant, il ne lutte en rien contre la délinquance, qui est répréhensible pour tout individu sans distinction de nationalité ou d’origine : il met délibérément en cause les principes qui fondent l’égalité républicaine, alors que déjà une crise sociale et économique d’une extrême gravité menace la cohésion de la société tout entière.

 

En quelques jours, les plus hautes autorités de l’Etat sont passées de l’exploitation des préjugés contre les Gens du voyage au lien, désormais proclamé, entre immigration et délinquance, puis à la remise en cause de la nationalité française dans des termes inédits depuis 1945. Ce qui est à l’œuvre dans cette démarche s’inscrit dans une logique de désintégration sociale porteuse de graves dangers. 

Il ne s’agit plus du débat légitime en démocratie sur la manière d’assurer la sûreté républicaine, mais bien d’une volonté de désigner comme a priori dangereuses des millions de personnes à raison de leur origine ou de leur situation sociale. Quelle que soit la légitimité que confère l’élection, aucun responsable politique n’a reçu mandat de violer les principes les plus élémentaires sur lesquels la République s’est construite.

 

Parce que le seuil ainsi franchi nous inquiète pour l’avenir de tous, nous, organisations associatives, syndicales et politiques diverses mais qui avons en commun l’attachement aux principes fondamentaux de la République laïque, démocratique et sociale, rappelons avec force que l’article 1er de la Constitution « assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion », et que toutes propositions qui méconnaîtraient cette règle fondatrice de la démocratie constituent une atteinte à la paix civile.

 

Nous n’accepterons sous aucun prétexte que le nécessaire respect de l’ordre public soit utilisé pour créer des distinctions entre les habitants de ce pays et désigner des boucs émissaires.

 

Nous appelons donc l’ensemble des citoyens de ce pays à manifester publiquement leur opposition aux stratégies de stigmatisation et de discrimination et aux logiques de « guerre » qui menacent le vivre ensemble. A cet effet, nous proposerons dans les prochains jours à la signature en ligne un « Appel citoyen » refusant toute politique de la peur ou de la haine. Et nous appelons à un grand rassemblement citoyen à l’occasion du 140ème anniversaire de la République, le samedi 4 septembre Place de la République à Paris, à 14h00, et partout en France, pour dire ensemble notre attachement à la liberté, à l’égalité et à la fraternité qui sont et qui resteront notre bien commun."

 

 

Signataires : AC ! Agir ensemble contre le chômage, Les Alternatifs, Les amoureux au banc public, Association de défense des droits de l’Homme au Maroc (ASDHOM), Association France Palestine Solidarité (AFPS), Association des Marocains en France (AMF), Association nationale des Gens du voyage catholiques (ANGVC), Association républicaine des anciens combattants (ARAC), ATTAC, Autremonde, Cedetim, Confédération française démocratique du travail (CFDT), Confédération générale du travail (CGT), La Confédération Paysanne, La Cimade, Le Cran, Droit au logement (DAL), Emmaüs France, Europe Ecologie, Fédération pour une alternative sociale et écologique (Fase), Fédération des associations de solidarité avec les travailleurs immigrés (FASTI), Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale (FNARS), Fédération SUD Education, Fédération syndicale unitaire (FSU), Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux rives (FTCR), FNASAT-Gens du voyage, Fondation Copernic, France Terre d’Asile, Gauche unitaire, Groupe d’information et de soutien des immigrés (GISTI), Les Jeunes Verts, Ligue des droits de l’Homme (LDH), Ligue de l’enseignement, Marches européennes, Médecins du Monde, Le Mouvement de la Paix, Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP), le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), le Parti communiste français (PCF), le Parti de Gauche, le Parti socialiste (PS), Réseau d'alerte et d'intervention pour les droits de l'Homme (RAIDH), Réseau Education Sans Frontière (RESF), SNESUP-FSU, SOS Racisme, Syndicat des avocats de France (SAF), Syndicat de la magistrature (SM), Union syndicale Solidaires, Les Verts.

 

10/08/2010

L'Hideuse bête qui monte, qui monte. Doucement doussement mais Ssûrement SSûrement.

Ce qu'il y a de fascinant avec les gauchiss', c'est leur inextinguible propension à voir du fascisme PARTOUT.

L'arcade sourcilière d'un militant qui choit, malencontreusement, sur un tonfa; un ou deux déçès dont les circonstances sont un peu troubles, le hasard ayant voulu qu'ils surviennent à l'entrée ou la sortie d'un commissariat; un flashball qui dysfonctionne; une politique de chasse implacable et inhumaine aux sans-papiers d'immigration raisonnée et voilà le gauchiss' qui pousse alors des cris d'orfraie: "Police partout, Justisse nulle part!", rapport d'Amnesty International à l'appui (L'Organisation en question étant tenue, n'en doutons point, par des gauchiss'...)

Ce qu'il y a de désolant, en revanche, avec les gauchiss', c'est leur manque total d'humour.

Qui les prive cruellement du plaisir de rire des traits d'esprit et fines saillies de B. Hortefeux, en lesquels ils ne voient que l'expression d'un racisme longtemps tû, alors qu'il s'agit, en l'occurrence, d'une manière bien à lui (et pleine d'humour) de manifester sa camaraderie.

Carence sans doute congénitale qui les pousse à beugler "Fachooooooooo" lorsqu'il conviendrait de crier "Bravoooooooo!" alors que "Dédé Valentin" lançait  sa célèbre boutade: "On va s'faire bouffer, y' sont déjà dix millions".

Amusant, tout de même, comme ces gens sont étroits d'esprit.

Inquiétant, en revanche, que cette névrose obssessionnelle ne se transforme en psychose incontrôlable et socialement inadaptée.

Puisque, désormais, cette "phobie de la chemise brune et du bruit de bottes" se manifeste convulsivement, à l'occasion de chacune des déclarations et/ou de chacun des projets de loi du gouvernement FRANCAIS, qui pourtant, ne fait jamais QUE son TRAVAIL.

Tâche (ingrate) après tâche (ardue), comme ce devrait être (partout) dans la France de l'Ordre nouveau, jusque dans chaque (respectable) FAMILLE.

Avec une opiniâtreté et un dévouement qui force le respect, avec une ferveur quasi-mystique qui quasi-tire les larmes, dans le seul but de servir (corps et âme) notre (glorieuse) PATRIE.

Mais ça, les citoyens politiquement déviants sus-cités ne le voient pas, EUX!

Et retournent dans ces rassemblements, appelés manifestations, tant inutiles que bruyants (qui les exposent, en sus, à un juste retour de Tonfa, dans la gueule un accident bête d'arcade sourcilière) au lieu d'aller "Travailler plus, pour moins perdre (que les autres)".

Plus inquiétant encore, cette tendance à illustrer leur propagande gauchiss' par des vidéos violentes, honteusement alarmistes, qui illustrerait le fait que nos sociétés dériveraient lentement, bien qu'inexorablement, vers un type d'organisation sociale totalitaire, selon eux.

Rien que ça.

Et le gauchiss' d'alors hurler au retour de la brune pesste sur YouTube et autres plateformes de vidéos en ligne (tenues, également, par des gauchiss', n'en doutons point bis...).

Ces gens n'ont décidément aucun sens de la mesure. (Saint Sardou, Patron des artiss' engagés, pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font...)

Ainsi en va-t-il du clip suivant, dont tout jeune FRANCAIS normalement constitué (et donc membre des "jeunes(ses UMPeriennes) populaires") se doit de prendre connaissance, afin que de mieux cerner l'étendue de la folie toujours grandissante qui étreint l'Ennemi, en ces temps où la Fransse est ENFIN droitement tenue:

 

M.I.A, Born Free from ROMAIN-GAVRAS on Vimeo.

 

Comment ne point voir dans ces images, censément dénonssiatrisses d'une actuelle dérive fascisante de nos sossiétés, un appel au crime forcedelordriçide?

(Parce qu'à bien y regarder, en outre, les Ssitoyens peu intégrés, capillairement, dans l'idyllique soSSiété qui nous est dépeinte ici, jettent tout de même des cocktails Molotov sur ce fier et flamboyant bus des "ForSSes de l'Ordre Nouveau". Peut-être même certain d'entre eux s'adonnent-ils au nomadisme, tractant des caravanes à l'aide de véhicule hors de prix, tout en ne suivant pas les mêmes routes que celle empruntées par les braves gens? Et comment savoir, en outre, si certains ne se sont pas rendus coupables du crime de polygamie...)

Voilà donc à quelles viles extrêmités en sont réduits ces dangereux ultra-terroriSSto-autonomes.

DénonSSer une soi-disante fascisation des eSSprits...

Sses gens n'ont déSSidément aucun sens de la "diSSipline soSSiale".

Que n'entendrions-nous pas, si l'un des ministres FRANSSAIS, membre de l'actuel parti au Pouvoir, venait à réellement tenir des propos dépourvus de la moindre hauteur d'eSSprit, du moindre recul un tant soit peu raisonné, sur des questions complexes, désignant au Peuple par la crise enragé, une portion de population plus démunie encore, contre laquelle diriger sa colère?

Que n'entendrions-nous pas, si l'un des ministres FRANSSAIS, membre de l'actuel parti au Pouvoir, venait à réellement tenir des propos xénophobes, populiSStes et nationaliSStes?

Que n'entendrions-nous pas, SSSSelui-SSi concluait telle allocuSSion par un habile clin d'oeil à l'extrême Droite, en un tonitruant:

"Moi, j'ai déSSidé de m'occuper des FRANSSAIS!"

 


Lefebvre : "Les étrangers, un problème majeur"
envoyé par Europe1fr. - L'info internationale vidéo.


Imaginez, itou, que l'un de nos brillants élus propose de déporter d'emprisonner les parents de mineurs délinquants.

Ou que le maire d'une importante (bien que fort vieilliSSante) ville FRANSSAISE, ultra vidéo-surveilléeprotégée, dans laquelle SSerait imposée un couvre-feu pour les mineurs, ne déclare qu'un voyou ne peut être FRANSSAIS.

Imaginez encore que le président de la République lui-même, malgré SSa formaSSion d'avocat, ne tienne des propos aberrants, au regard du Droit Constitutionnel, et ce, uniquement dans le but de flatter la partie extrêmement à droite de SSon électorat.

Ou que nombre de politiques au Pouvoir ne soient d'anSSiens membres d'un groupuSScule d'extrême-droite naguère particulièrement actif.

Ou que la campagne présidenSSielle, SSelle-là même qui mit N. SSarkozy au Pouvoir, n'ait peut-être été finanSSée par la riche héritière d'un empire économique, fondé par le chef de file d'un mouvement faSSiste...(*)

LorSSqu'il contemple, mi-amusé, mi-inquiet, la rage avec laquelle SSes agités gauchiSS' dénonSSent SSette SSoi-disant dérive totalitaire, tout FRANSSAIS NORMAL ne peut que se réjouir que la DEMOCRASSIE ne SSoit point menaSSée, dans les faits, en FRANSSE.

Et que SSes chimériques angoisses ne SSoient SSimplement que le fruit d'une dévianSSe idéologique gauchiSS'.

Car SSi SSes affabulations les plongent dans tel état, de quoi SSeraient-ils capables SSi cette montée du raSSisme d'Etat était réelle et avérée?

 

 

 

 

 

 

 

 

(*) Info dénichée chez cui-cui, oiseau gauchiss' de mauvaise augure dont le chant est constitué principalement de pépiements rouges, mais pas que.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu