Avertir le modérateur

03/04/2011

Bande de pouilleux!

"Qui vous hait mieux que RTL?"

La nouvelle publicité RTL par TELEOBS

30/06/2010

L'expert


"Ségolène Royal a déclaré, hier soir, sur TF1 : "Le système Sarkozy est aujourd'hui corrompu". Et bien entendu, à l'UMP, tout le monde s'indigne.

Eh bien, quand j'entends ça, je me dis que c'est surtout le système socialiste qui est perverti au sens où il a perdu ses repères. Qu'est-ce que ça veut dire, un parti qui est incapable de produire des idées, incapable de dire ce qu'il ferait dans un certain nombre de domaines et qui pratique une chasse à l'homme que je trouve honteuse ? Et songez au cocasse de la situation..."

E. Besson, RTL, le 30/06/2010

Oui, certes.

Comment ne point songer au "cocasse de cette déclaration la situation"?

Hein?

Comment donc ne point y songer, dis donc, Eric?

Et comment ne point penser, également, que le ministre en charge des camps de rétention et de l'Identité Nationale emploie sciemment les termes qui créeront, à coup sûr, un énième outrancier buzz, maladroit cache-fondement d'une République sévèrement, tant que régulièrement,  prise d'assaut par derrière?

En s'intéressant au fond, boueux, de l'affaire Bettencourt, plutôt qu'aux vagues remous qu' "on" tente de faire en surface?

 

Hehehe.jpg

 

06/01/2010

"Z" le Zombie

z.jpg

Il est des lectures (sacrément) désagréables qui n'en sont pas moins nécessaires.
Ainsi s'est on obligé, chez "Affreux, Sale, Bête et Méchant" (et un peu maso, pour le coup), à aller promener notre souris (révulsée) sur le site du "Parisien", afin d'y subir lire une interview réalisée à l'occasion de l'arrivée d'Eric "C'était mieux avant" Zemmour, sur les ondes d'RTL, pour une chronique hebdomadaire, fort judicieusement intitulée "Z comme Zemmour".

Oui, "Z comme Zemmour" est un putain de bon titre (et ne doutons pas un instant, d'ailleurs, qu'il ne s'agira là, que du seul et unique point positif de ladite chronique).

D'une part, parce qu'il n'est point permis; lorsque l'on connaît le mépris qui anime le bestiau médiatique en question; de douter qu'au coeur de ses rêves les plus humides et les plus fous, Eric "Fuck la bien-pensance" Zemmour s'imagine endosser le costume du célèbre justicier (et surtout LE masque), afin d'aller griffer d'un "Z" rageur la grasse et ventripotente bedaine des zassistés, toutes catégories confondues, qui rongent littéralement la France, de l'intérieur (et accessoirement qui occupent également ENORMEMENT de place dans son esprit):

Fainéants Chômeurs, sans-abris (mais bon, "C'est quoi un mal logé?", mâ'ame Michu, huh?), immigrés (avec ou sans-papiers, de 2eme ou 3eme génération voire plus si affinités) et autres, en vrac, féministes dévirilisantes tant que castratrices, gauchos bien-pensants bobos, rappeurs débilisants, etc...

Eric "je n'aime personne sauf tant que ma patrie" Zemmour voit large, très large en matière de responsabilité quant à la déliquescence dans laquelle est plongée sa France chérie actuellement.
Et se pense investi de la sacro- sainte mission de se "battre contre le conformisme, le politiquement correct, dans le fond comme dans la forme"... Rien que ça.

(Au passage, note qu'un type qui dit être anti-conformiste, et qui exerce la profession de "Grand reporter" (rien que ça bis) au "Figaro" (rien que ça ter), ça a le mérite d'être plutôt drôle, déjà).

Donc, oui, la référence au justicier masqué est particulièrement pertinente. Et involontairement drôle, aussi.

D'autre part, il est -pour qui pousse le masochisme au point de chercher à savoir qui est réellement ce personnage rongé par la haine de tout ce qui ne lui ressemble pas- évident que "Z" avance masqué, et ce, depuis toujours.

Il s'agit là d'un vengeur masqué d'un genre bien particulier, sévèrement burné (et pas une tapette en collant à la Superman, culte névrotique de la virilité oblige):
Le héros de l'Exxxtrême Droite, celle-là même qui s'estime privée de toute liberté d'expression, et passe son temps à le dire, l'écrire, le brailler partout... Et qui voit en lui un héraut particulièrement intéressant en ce qu'il permet à leurs (nauséabondes) idées d'être relayées dans les medias qu'ils accusent de les bailloner...

Idées dont il parsème joyeusement sa première chronique (dont l'objet était un sondage du JDD, "Le classement des 50 personnalités préférées des français") où les références a "l'idéologie desouchienne" sont flagrantes, et le vocabulaire clairement emprunté à la rhétorique habituelle de ces "gens-là":
Les trois premiers ne sont "(...) Que des enfants d'immigrés..."; "(...) Les grands prêtres de l'anti-racisme" en prennent un coup au passage; et Zemmour de tenter de nous faire regretter avec lui le temps (béni) ou l'Abbé Pierre, "(...) français de chez français, chrétien depuis 1500 ans, comme la France, quoi!" (Bah oui, mon, con!) était le préféré des français, monsieur.

Allusions sémantiques relativement claires (tout de même), qu'on eût pu croire éclipsées par la (mini) polémique créée par les propos de Zemmour à l'égard de Mimi Mathy. C'est là. Notamment.

On pourra penser, à première vue, qu'il s'agit d'une énième de ses provoc' à deux balles, dont il a le secret.
Et force est de constater qu'hors de ces attaques réaco-exxxtrêmo droitistes dont il est coutumier chez Laurent "calembours à deux balles" Ruquier, personne ne s'intéresserait au vide intersidéral qui caractérise ce que "Z" a le culot de concevoir comme relevant d'une quelconque "pensée".

"Z" est donc tenu, afin que l'on se penche sur cette "pensée", de faire du bruit.
Et il le fait généralement très bien.

Mais il ne s'agit pas de cela uniquement, cette fois-ci, même si, évidemment, le (mini) buzz est bel et bien déclenché.

Mimi Mathy n'est pas uniquement attaquée dans sa "différence" pour faire parler de Zemmour.

Celle-ci avait déjà provoqué des réactions épidermiques au sein de la fachosphère.
, notamment.

Et sur un sujet qui leur tient particulièrement à coeur: le refus du "métissage". (Pour ceux qui ne parleraient pas desouche fréquemment, en gros, le "métissage", c'est la disparition du français pur jus. L'invasion des métèques par l'accouplement, la dilution du français de souche dans une nouvelle France multi-ethnique, etc... Oui, ces "gens-là" sont carrément perchés très haut. D'où la nécessité de bien savoir à quoi l'on a affaire avec "Z", leur principal porte-parole au sein des medias).

"Z" se paie donc le luxe, pour sa première daube radiophonique chronique sur RTL de:

  • Créer un buzz dégueulasse sur le dos d'une personne atteinte de nanisme;
  • Répandre tranquillement la bonne parole nationaliste;
  • Faire un petit big Up à ses potes, fanatiques de la dite parole.

Tiens, cadeau d' "Affreux, Sale, Bête et Méchant", nos deux commentaires préférés, sur le site des français de souche, quant à sa première intervention matinale:

"Zemmour encore et toujours au top !
Si on a sur fds.com des gens “introduits” dans le milieu , ce serait vraiment bien de faire une interview de lui.
"

Et notre favori parmi les favoris, réponse au précédent:

"“ce serait vraiment bien de faire une interview de lui.”
Tu veux tuer sa carrière?
Le Pen pourrait aussi le féliciter publiquement,ce serait radical!!!"

"Nanophobe", Zemmour?
Non.
Professionnel de l'agitation (sa seule compétence), oui.

Et défenseur et porte-parole d'un nombre certain d'idées d'extrême droite.

Assurément.

Mais ne le répetez pas, ca pourrait tuer sa carrière...

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu