Avertir le modérateur

24/03/2012

L'oeil du cyclone?

Oubliée, la Trouille qu'ils avaient, il y a quelques jours encore, concernant les motivations du "Monstre".
Bafouée, la Dignité qui leur a toujours été étrangère et qu'il osaient, soudainement, exiger de Tous.
Expulsée, à grands coups d'idéologies dans la gueule, la Prudence qu'ils nous demandaient d'adopter.

Le tueur était "un fou d'Allah".
Pas d'Adolf.

Pas cette fois.

Que l'inverse ait été envisagé, quasi-unanimement, par tant d'"observateurs", aux point de vues parfois (voire souvent) divergents, ne questionnera plus personne.

Que la question elle-meme ait pu être une réponse ne sera pas envisagé.

IL N'Y A JAMAIS EU DE QUESTION.

Alors même que, par prudents calculs, les desouches couinaient à longueur d'internet que "C'était l'oeuvre d'un FOU, PEUT-ETRE d'extrême-droite, certes, mais d'un FOU, AVANT TOUT", les mêmes répètent désormais en boucle que "l'islam, quand même, on sait bien où ça mène, hein. ON L'AVAIT DIT!... D'ailleurs, on le dit tout le temps..."

Le débat, quant au climat raciste dans lequel la France sombre indéfiniment, depuis des années, s'éloigne aussi vite qu'une dépêche AFP chasse l'autre...
Que ce climat puisse finir par déclencher de véritables tempêtes n'inquiète plus personne, puisqu'on sent bien, d'ailleurs ils l'ont dit à la télé, que le vent vient d'en face.
 
Il suffit de lui tourner le dos pour s'en protéger. Ou de se barricader chez soi.
Paraît que ça va souffler fort, ils l'ont dit aussi dans le poste...

Que cette haine montante, éprouvée par une partie de la population, et hissée au plus haut de l'Etat , par ses responsables mêmes, légitimes représentants de la population votante, ait seulement pu être à l'origine de crimes racistes n'est plus la PEUR du jour.

On a retrouvé la PEUR de TOUS les (autres) jours.
L'Ennemi est bel et bien celui qu'on désigne depuis tant de temps. Constance et répétition finissant par être perçues comme vérité, qui, par essence, ne laisse place à aucune question. 

Ni celles que l'on pourrait se poser quant aux divers visages de l'intégrisme religieux.
Ni celles qui pourraient surgir à la vue de ceux, variés également, du racisme et de l'antisémitisme.

 

racisme,racisme d'etat,racistes,extrême-droite,montauban,toulouse,école,militaires,xénophobie,intégrisme,terrorisme



Si ce n'était si dramatique, et si l'on était pas au bord de l'abîme, aussi proche de basculer qu'on ne l'a jamais été, il serait sans doute particulièrement drôle de constater que le racisme puisse avoir autant de visages...
 
Mais il devient de plus en plus difficile ne serait-ce que de sourire.
Et si "l'humour est la politesse du désespoir", on va tellement nous désespérer dans les mois qui viennent, qu'il va falloir se convaincre d'hurler de rire chaque jour un peu plus, afin de ne point les envoyer se faire tous enculer.
Ce qui n'est pas poli dutoudutou, il faut en convenir, mais peut être, effectivement, la marque d'un profond désespoir, dans le cas présent...

D'une indomptable colère devant le constat flagrant que le Pouvoir, celui qui parlait de décence il y a encore quelques jours, n'hésitera pas à manier à nouveau, les plus dégueulasses des amalgames, les plus abjects des raccourcis, sur un chemin qui ne tolère aucune halte pour s'interroger sur le fait que le monstre ait pu être un fou raciste.

Que le prochain le sera peut-être.
Ce n'est pas UTILE à ceux là même qui n'hésitent pas à prendre ces risques, la marche au pas cadencé qu'ils nous imposent ne souffrant aucune baisse de régime.

Ils ne s'interrogeront pas sur ces fous, de Dieu ou de Guerre, qui ont tant de points communs, finalement.
Qui sont les produits, en dehors de leurs différences purement formelles, de causes qui sont identiques.

L'intégrisme religieux et le racisme véhiculent des idées qui, au bout du bout, aboutissent à détruire celui qui ne pense pas de la même manière que soi. Il est désespérément drôle de constater que, bien souvent, celui qu'on hait le plus est curieusement très semblable à soi, au moins dans la force de sa haine.

Convenir de l'existence de ces troublantes similitudes serait admettre que l'on est perdants dans les deux cas, que Mohamed ait été un fanatique religieux flinguant de sang froid, ou un néo-nazi délirant défouraillant a tout va.

Que cet humain devenu monstrueux, au nom d'un intégrisme religieux, sera encore parmi "Nous", fanatique d'une doctrine nazillone dans le fond identique, une fois le sanguinaire intégriste expulsé ou éliminé à coup de rétablissement de la peine de mort, au nom d'une "Justice faite... Et bien faite."

L'effet rigoureusement inverse de ce que l'on recherche lorsque l'on embrasse ces thèses là.
Qui revient à fuir une peur en se jettant dans les bras d'une autre, en somme.

Qui va les ouvrir grands, très grands dans les mois à venir...

08/10/2009

Artistes (?) engagés et flatulents

 

Selon nos sources, Jean-Marie Bigard, pourfendeur comique du terrorisme d'Etat et expert en démolition ourdie, préparerait un nouveau pestacle.
L'artiste (?) s'y penchera à nouveau sur l'actualité, avec un sketch notamment inspiré par la technique rectale et dernier(s) cri(s) des kamikazes Al-Quaïdesques, et sobrement intitulé: "C'est qui qu'a pété?".

Je sais pas Toi, mais Nous, on a grande hâte que Laurent Gerra (?) s'y mette aussi.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu